samedi 2 mars 2024

Nice – Monaco : pourquoi les Niçois ont tort de se plaindre de l’arbitrage

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Après la rencontre, les dirigeants de l’OGC Nice étaient très remontés après M. Watellier, l’arbitre de la rencontre. Nous avons donc regardé attentivement le match et décortiqué les décisions les plus contestées de M. Watellier. Conclusion : ce sont même les Monégasques qui pourraient se sentir lésés, avec au moins un penalty flagrant oublié.

22ème minute : pas de faute sur Minamino dans la surface

A la suite d’un petit cafouillage dans la surface niçoise, le ballon revient sur Minamino, qui est gêné par Bard au moment de frapper. M. Watellier ne siffle rien, la VAR regarde les images mais donne raison à l’arbitre.

Notre avis : des penalties sont sifflés pour moins que ça tous les week-end, mais cela aurait été sévère pour Nice. 

33ème minute : penalty pour Nice

Merveilleusement mis sur orbite par une ouverture lumineuse de Dante, Louchet devance Kehrer et entre dans la surface de réparation. Il semble d’abord résister au retour du défenseur allemand, mais finit par s’écrouler. M. Watellier accorde un penalty aux Aiglons. Le penalty est confirmé par la VAR. 

Notre avis : sur les images, on voit que la décision, est un peu sévère. Kehrer pousse légèrement Louchet dans le dos, avec le bras gauche. Les arbitres ont décidé que c’était suffisant pour siffler un penalty… sévère, mais loin d’être scandaleux. 

52ème minute : expulsion de Dante

Sur son élan, Dante accroche la cheville de Minamino et fait faute. En direct, l’intervention du défenseur brésilien sur le Japonais ne semble pas si violente que cela. Mais la faute est évidente et M. Watellier siffle logiquement. Devant la douleur de l’attaquant de l’ASM, l’arbitre va voir lui-même les images, il revient et met un rouge. 

Notre avis : le carton rouge parait un peu sévère, mais il n’est pas non plus scandaleux, car Minamino aurait pu se faire très mal. Sur les images, on voit que le pied de Dante est très haut et termine sur le tibia du Japonais. 

72ème minute : la faute de Fofana

Au milieu de terrain, Youssouf Fofana ceinture un joueur niçois qui tentait de partir à l’attaque. La faute est sifflée, mais M. Watellier ne sort pas de carton, au grand désarroi des Niçois. 

Notre avis : le carton jaune était indispensable. 

85ème Akliouche accroché par le maillot dans la surface

Entré en jeu quelque minutes plus tôt, le jeune monégasque Akliouche évite deux joueurs niçois dans la surface et perd ses appuis, suite à un tirage de maillot par Perraud. M. Watellier ne siffle pas.

Notre avis : à la vue des images, le penalty aurait clairement pu se siffler. Les Niçois ont eu chaud. 

92ème minute : Coup de coude sur Ndayishimiye

Lors d’un duel dans la surface de Monaco, le milieu niçois Ndayishimiye s’écroule se plaint d’avoir reçu un coup au visage. M. Watellier ne siffle rien et n’est pas repris par la VAR.

Notre avis : il y a un vrai coup du bras de Jacobs dans le visage du Niçois, mais de façon complètement involontaire, alors qu’il tournait même le dos au joueur. Difficile de donner un penalty pour ça. 

Temps additionnel : 8 mn 30 s

Après avoir annoncé 7 minutes de temps additionnel, M. Watellier a finalement laissé 8,30 minutes de temps de jeu supplémentaire.

Notre avis : une décision entièrement logique tant les Monégasques ont gagné du temps en fin de match. Rien à dire.

Feuille de match (discipline)

M. Watellier a sifflé 31 fautes, dont 17 en faveur de Monaco et 14 en faveur de Nice. Il a distribué 9 cartons jaunes (5 pour Nice, 4 pour Monaco) auxquels on doit jouer le rouge distribué à Dante (Nice).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi