dimanche 26 mars 2023

Nice – OL : comment Christophe Galtier a remis ses joueurs à leur place

Nice - Lyon (13h)

À lire

Très déçu par ses joueurs après la défaite à Troyes le week-end dernier, Christophe Galtier leur a rappelé les vérités de la saison du GYM. Histoire de leur remettre les idées en place avant le choc contre l’OL.

Après le classico, c’est l’autre grande affiche de la 11ème journée de Ligue 1. L’ambitieux OGC Nice, qui rêve de s’installer durablement dans le top 5, reçoit le non moins ambitieux Olympique Lyonnais, en quête d’une qualification pour la Ligue des Champions, manquée lors des deux derniers exercices.

Battre les petits pour exister face aux grands

Le match de ce début d’après-midi est d’autant plus important, que pour l’instant, aucune des deux équipes n’est dans les clous de ses objectifs. Nice est 6ème et Lyon 7ème, avant le match. L’équipe qui perdra peut encore dégringoler au classement, et même passer dans la deuxième moitié de tableau. Alors que son équipe reste sur une piteuse performance à Troyes (défaite 1-0), Christophe Galtier a remis ses joueurs à leur place avant la réception de l’OL.  

« Si on croit que notre championnat c’est Paris, Lyon, Marseille et Monaco, on se trompe » a insisté l’entraîneur du GYM. « Notre championnat, c’est Lorient, c’est Troyes, et que si on veut exister pour se mettre à la bagarre en fin de saison ou sur les 6 ou 7 derniers matchs, il faut être capable de l’emporter. Ou même quand on est mauvais, de ne pas perdre contre ces équipes-là ».

Furieux après la défaite de son équipe chez le promu, Galtier veut un nouvel état d’esprit pour la suite de la saison. « On a tellement manqué d’humilité que finalement, dans la préparation du match ça a été très moyen, et que pour le match, on a été nul ».

Résultat : pour se rattraper de son fau pas dans l’Aube, et ne pas disparaître dans le ventre mou, Nice doit faire un résultat contre l’OL.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi