lundi 24 juin 2024

Nice tombe de haut : malgré ses moyens, Galtier ne fait pas mieux que Vieira !

À lire

C’est sans aucun doute une des grosses déceptions de la saison. Même si l’OM, Monaco et Lyon paraissent avoir des effectifs mieux armés, voir les Aiglons privés d’Europe sera dur à avaler.

Heureusement pour Nice, samedi prochain, le RC Lens se rend au Parc des Princes où Messi, Neymar et Verratti, absents à Angers, feront leur retour. Et surtout, où le club de la capitale n’a perdu que deux points cette saison (un nul contre… Nice justement).

Ce ne sont pas des garanties, mais une façon d’enlever un peu de pression aux Aiglons qui recevront Troyes lors de la 34ème journée. Parce que, au train où ça va, le club de la Côte d’Azur pourrait bien être le (gros) dindon de la farce, et terminer la saison sans ne rien avoir à se mettre sous les crampons. Même pas une qualification pour les barrages de la Ligue Europa Conférence…

Galtier et Nice encensés en début de saison

Pourtant, en début de saison, les observateurs, à commencer par les supporters, faisaient de Nice un candidat très sérieux au TOP 5. Il faut dire qu’avec 55 millions dépensés en transferts (y compris les 7 millions versés à Angers pour l’arrivée de Brahimi cet hiver), Nice est le club de Ligue 1 qui a le plus investi cette année, derrière le PSG.

Devant l’OM (environ 47 millions, prêts payants compris), loin devant Lyon (23 millions dépensés en comptant les 15 millions payés pour Faivre), sans parler de Strasbourg et ses 4,5 millions d’euros dépensés l’été dernier !

Si on y ajoute l’effet provoqué par l’arrivée de Christophe Galtier, bombardé meilleur entraîneur français de l’histoire pour avoir remporté le titre en bétonnant avec Lille et profitant d’une saison ratée par le PSG (8 défaites, un record sous QSI), tous les ingrédients étaient réunis pour faire de Nice, l’équipe de la saison 2021/2022.

Mais le bilan est nettement plus triste. Si Nice peut espérer terminer dans le TOP 5, grâce à un calendrier plus facile (sur le papier) que ses adversaires directs, il le doit en grande partie aux ratés de Monaco (qui s’est bien repris), Lille et Lyon.

Patrick Vieira avait emmené Nice à la 5ème place

La vérité est que le coach choisi par Ineos pour mener à bien l’ambitieux projet niçois, est sans solutions. Un peu comme si la défaite face à Clermont à l’Allianz Riviera (23ème journée, 0-1) avait cassé la belle dynamique.

Depuis, les Aiglons n’ont pris que 12 points sur 30 possibles. Et même si il y a eu le succès « à l’arrache » contre le PSG, le jeu est loin de répondre aux attentes.

Pour l’instant, à l’instar de ce qui a longtemps été le cas pour Juhinho à Lyon, Galtier bénéficie de l’immunité. Mais qu’en sera-t-il si les Aiglons devaient se contenter d’une décevante 6ème, voir 7ème place ?

Pour rappel, avec Patrick Vieira (poussé dehors comme un malpropre), en passe de réussir en Premier League, le club s’était classé 5ème au terme de la saison 2019/2020 écourtée par la pandémie du Covid.

Ue chose est sûre aujourd’hui : plus on avance et plus la finale de la Coupe de France apparaît comme une véritable bouée de sauvetage…

Pour rappel, les conséquences du classement :

1er et 2ème : qualification directe pour la Ligue des Champions

3ème : qualification pour le tour 3ème tour de qualification de la Ligue des Champions

4ème : qualification directe pour la Ligue Europa

5ème : qualification pour les barrages de la Ligue Europa Conférence

Vainqueur de la Coupe de France : qualification directe pour la Ligue Europa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi