dimanche 2 octobre 2022

Notre lettre à Stéphane Guy, scandaleusement licencié par Canal+

À lire

C’est dans l’anonymat quasi complet, en raison notamment du limogeage de Thomas Tuchel, que l’on a appris le licenciement de Stéphane Guy de Canal+.  Nous lui assurons tout notre soutien. Et plus encore.

Le journaliste de 50 ans paye son soutien à l’humoriste Sébastien Thoen, licencié par Canal+ pour avoir participé à une parodie de l’émission L’Heure des pros (CNEW) qui n’avait pas plus à la direction.

« Je veux saluer l’ami Sébastien Thoen qui n’a pas eu la sortie qu’il aurait méritée », avait lancé Guy en direct à l’antenne alors qu’il commentait le match entre Montpellier et le PSG. Avant de citer Coluche : « Il faut se méfier des comiques parce que quelquefois, ils disent des choses pour plaisanter. »

Une intervention que la chaine cryptée n’a pas appréciée, reprochant à son journaliste sa défiance vid-à-vis de l’entreprise. D’abord mis à pied, puis convoqué à un entretien préalable, il est donc finalement licencié. 

Difficile d’intégrer une telle attitude de la part d’une chaîne qui a bercé notre enfance et qui a accompagné notre passion depuis plus de 35 ans. 

A toi, Stéphane, nous avons envie de dire quelques mots :

« Cher Stéphane, tu peux être fier (excuse nous pour le tutoiement car en cet instant on se sent si proche de toi) de cette mise à l’écart scandaleuse. Elle rabaisse l’image de Canal+, déjà écornée par le licenciement de Sébastien Thoen autant qu’elle rehausse la tienne. Toi qui a toujours dit ce que tu pensais, allant parfois jusqu’à heurter la sensibilité des supporters, tu ne laisses pas indifférent. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si de nombreux supporters marseillais te voient comme un Parisien invétéré, alors que certains supporters parisiens te voient comme un anti PSG.

Cela nous met très mal à l’aise

Dire ce que l’on pense est malheureusement de plus en plus rare et fait de moins en moins plaisir. Mais te connaissant (seulement à travers la télé), on est certain que si c’était à refaire, tu le referais. Parce que tu ne peux pas t’empêcher de l’ouvrir.

Alors que Canal+ va récupérer une partie des droits TV de la Ligue 1, ta façon bien à toi de commenter va manquer à la chaîne qui voit toutes ses grandes voix partir.

Mais le plus grave, c’est que ce licenciement arbitraire donne l’impression d’être accepté par tous. D’abord par une entreprise dont les salariés n’ont pas fait grand chose pour sauver la tête de Sébastien Thoen, et par une profession qui devrait fortement se mobiliser pour te défendre. Défendre la liberté.

Tout cela nous met très mal à l’aise. Courage Stéphane et, on l’espère, à très vite sur un média digne de notre amour pour le foot. Pour quelques minutes de bonheur en plus.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi