mardi 16 juillet 2024

Novak Djokovic : et maintenant ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le Serbe (36 ans) est devenu le premier joueur de l’histoire à gagner 23 Majeurs en battant aisément Casper Ruud en finale de Roland-Garros. Colossal et inscrit pour l’éternité ! Mais la fin de l’histoire est loin d’être encore écrite…

Novak Djokovic, passé professionnel en 2003 il y a donc vingt ans, est vraiment maintenant seul au monde sur la planète tennis. Unique. En remportant son troisième Roland-Garros après ceux de 2016 et 2021, son empire tennistique se décompose ainsi : 10 open d’Australie, 3 Roland-Garros donc, 7 Wimbledon et 3 US Open. Série en cours.

Après sa nouvelle victoire Porte d’Auteuil, le natif de Belgrade est assuré aussi de redevenir n°1 mondial.  Mais l’essentiel est ailleurs. Avec 23 titres du Grand Chelem, un de plus que Nadal et trois de plus que Federer, ses deux plus grands rivaux, il a enfin réalisé sa quête absolue. Encore un Majeur et il égalera le record de Margaret Court (24 Majeurs), alors qu’il a déjà rejoint Serena Williams (23 Grands Chelems).

Novak Djokovic : « Dire que je suis le plus grand serait irrespectueux »

Interrogé sur le fait d’être désormais le plus grand joueur de l’histoire, Novak Djokovic a refusé de l’admettre publiquement : « Je ne veux pas dire que je suis le plus grand. Ce serait irrespectueux vis à vis des autres grands champions toutes générations confondues, alors que le tennis se jouait de manière différente. Mais chaque grand champion de son époque a laissé son empreinte, son héritage, et a permis de nous tracer la route pour qu’on pratique notre sport à ce niveau à travers le monde. Après je laisse ces discussions aux autres quant à savoir, qui est le plus grand. Mais ce que je viens de réaliser est la traduction de la qualité du tennis que je produis et de la croyance que j’ai en moi. Je l’ai dit et répété les Grands Chelems arrivent au top de mes priorités à ce moment de ma carrière. Pas que cette saison mais pour les autres qui viennent. Cependant si on m’avait dit que j’aurais gagné les deux premiers Grands Chelems de la saison, j’aurais signé de suite ». 

A peine la finale achevée, un de ses plus grands rivaux, « Rafa » Nadal (22 Grands Chelems à son actif) a tenu à le féliciter via son compte twitter : « Toutes mes félicitations pour cette incroyable réussite. 23, un nombre auquel il était impossible de penser il y a quelques années et tu l’as fait. Profites-en avec ta famille et ton équipe ». 

Florent Serra : « S’il venait à gagner Wimbledon, Djokovic pensera aller remporter le Grand Chelem calendaire »

Florent Serra ancien 36eme mondial le 26 juin 2006 (le Bordelais avait même battu une fois Djokovic à Cincinatti en 2006 en Masters 1000) et consultant, à travers les propos qu’il nous tient, voit « Djoko » durer encore : « Vu son état physique et comment il évolue sur terre battue, il peut gagner encore quelques Grands Chelems. Il reste endurant, souple, il fait encore le grand écart. Je le connais depuis une vingtaine d’années. Cela nous a toujours fasciné ce rapport qu’il a entre son élasticité, sa tonicité et son endurance. Il a 36 ans il peut prendre néanmoins un petit coup de fatigue. Mais on va arriver sur gazon. Il n’y a pas de raison qu’il ne puisse pas gagner non plus à Wimbledon avec cet état de forme, même s’il y a en face des gars qui jouent très bien. Il pourrait alors prendre deux longueurs d’avance. Il avait besoin de ce 23ème titre. Il était super important pour lui pour qu’il passe devant tout le monde. Même s’il dit qu’il n’y pensait pas trop, c’est quand même lui maintenant qui possède chez les hommes le plus de titres de Grand Chelem. S’il venait à gagner Wimbledon, il pensera aller remporter le Grand Chelem calendaire ». 

A 36 ans et 20 jours Djokovic est devenu le joueur le plus âgé à soulever la Coupe des Mousquetaires. Vainqueur de l’Open d’Australie et donc de Roland-Garros cette année, le Serbe est en mesure de croire légitimement au Grand Chelem calendaire effectivement. En 2021, seul Daniil Medvedev l’a empêché de réaliser pareil exploit à l’US Open. Toujours autant affamé, toujours aussi affûté physiquement, son quota de Grands Chelems pourrait continuer à gonfler. La jeune génération aussi talentueuse soit-elle emmenée par les Rune, Alcaraz a donc encore beaucoup de soucis à se faire.

Djokovic n’est pas du tout disposé à laisser encore sa place. Quoiqu’il en soit ce dimanche 11 juin 2023 reste à jamais gravé dans les annales de ce sport. Avec « Djoko » en mode Majeur…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi