mardi 18 juin 2024

OL : Maxence Caqueret n’a pas dit son dernier mot

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Il y a moins de trois ans, on faisait de Maxence Caqueret le futur successeur de Pogba et Kanté chez les Bleus. Mais, après des prestations irrégulières, de lui comme de son club, il a pris du retard.

Au mois d’août prochain, cela fera trois ans que Maxence Caqueret a fêté sa première titularisation dans un match de Ligue des Champions. C’était le 7 août 2020 à Turin. Ce soir-là, un jeune milieu de terrain de 20 ans, sorti tout droit de l’académie lyonnaise, muselait le milieu de la Juventus, et devenait un des héros de la qualification pour le , de Lisbonne.

Révélation de la Ligue 1, d’une saison 2019/2020 si spéciale, en raison du COVID, le joueur né à Vénissieux, arrivé à Lyon à l’âge de 11 ans, est présenté comme l’un des plus grands espoirs du pays. Les supporters de l’OL en font rapidement un international en puissance. Il ne peut en être autrement pour celui qui a connu toutes les sélections de jeunes avec les Bleus.

Equipe de France : Kephren Thuram, dernier en date à lui passer devant

Dans un article titré « Caqueret, programmé pour briller », RMC encense le Lyonnais à travers le témoignage de Jean-François Vulliez, directeur de l’académie de l’OL  « Il fait partie de ce qu’on appelle les top joueurs, Dès les U12 ou U13, son intelligence de jeu, sa concentration et l’intensité offensive et défensive qu’il mettait dans les matches… Il y a très peu de joueurs capables de faire ça aujourd’hui. »

Alors que sa troisième complète au plus haut niveau approche de la fin, le milieu élégant, pas avare d’efforts et très technique, tarde à confirmer.

Ses prestations sont aussi irrégulières que celles de son équipe, qui va enchainer une troisième saison sans Ligue des Champions, et peut-être une troisième sans coupe d’Europe (si l’OL ne gagne pas la Coupe de France).

En ce qui concerne les Bleus, Aurélien Tchouaméni, Eduardo Camavinga, Youssouf Fofana et maintenant Kephren Thuram, ont été plus vite que lui pour s’imposer en sélection. Sans parler de Matteo Guendouzi ou Jordan Veretout.

Franchir un cap et gagner la Coupe de France

Si ses performances sont en dents-de-scie, celui qui a fêté ses 23 ans le 15 février dernier, pâtit des résultats de son équipe, engluée dans le milieu de tableau. Sa progression est aussi entachée par l’instabilité sportive du club. Depuis ses débuts (c’est Bruno Génésio qui l’a lancé en Coupe de France et Rudi Garcia en Ligue 1), Maxence en est déjà à son 4ème entraîneur.

Dans un entretien accordé au média Foot Mercato, début février, le jeune Lyonnais évoquait justement ses manques. « Je dois m’améliorer sur différentes pertes de balles surtout quand je suis fatigué lors d’un match. Sur le plan offensif, que je pousse en marquant plus de buts et en faisant plus de passes décisives ».

En franchissant un nouveau cap, Maxence Caqueret, sous contrat jusqu’en 2027 après avoir prolongé en juillet dernier, peut entraîner l’OL avec lui. A commencer par la Coupe de France, avec un rendez-vous capital, le 5 avril prochain à Nantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi