mercredi 22 mai 2024

OL-Montpellier (5-4) : le premier match de l’OL de Textor restera dans l’histoire !

À lire

l’Olympique Lyonnais s’est imposé contre Montpellier hier après-midi au Groupama Stadium alors que tout semblait perdu. Dans cette soirée particulière, Lyon et Montpellier ont récité un match qui bascule dans l’irrationnel tant sur le terrain qu’en coulisses. Sans Jean-Michel Aulas, l’ex Président lyonnais a cédé ses fonctions. Récit d’une soirée qui a basculé dans l’histoire de la Ligue 1.

Ce n’était pas la fête à une victoire présidentielle, ne croyez pas non plus que Lyon venait de gagner un huitième titre de champion de France. Non, l’OL vient de renverser Montpellier après avoir subi une demi-heure terrible entre la fin de la première période et le début de la seconde. C’est à ce moment précis que le Groupama Stadium s’est éteint comme si l’on rendait hommage à son défunt.

Il en sera question un peu plus tard quand le communiqué sur la nouvelle gouvernance de l’OL tombe dans la nuit.

Pour l’heure, avant le début de la partie, un homme manque dans les travées du stade lyonnais, pas n’importe qui : Jean-Michel Aulas. CANAL+ est le premier à faire la remarque alors que personne ne se doute de rien. L’absence est bien réelle. Tout comme la présence de Textor sans son Président, JMA, est-ce un moment de bascule dans la nouvelle vie de l’OL ? Personne ne le sait encore mais les Américains ont appuyé sur le bouton du changement.

4 buts en une demi-heure, Montpellier terrasse Lyon

Dans le scénario d’un Lyon-Montpellier, il y a toujours des moments fous. En atteste cette rencontre où Montpellier a pulvérisé une défense lyonnaise aux abois. Lepenant et Mendes ont offert deux buts à Wahi ; Lovren a donné un penalty largement évitable à l’attaquant auteur de 17 buts en Ligue 1.

Dans ce bourbier lyonnais où une stat improbable est encore sortie du chapeau. Lyon est dans le trop des pires équipes de Ligue 1 en 2023 à la maison. Seulement 9 points de pris avant cette victoire au Groupama Stadium.

Dépassé, le jeune Lepenant est coupable d’une erreur terrible dans l’axe à la 40ème minute, il sera aussi fautif sur le deuxième but montpelliérain avec un mauvais dégagement. Symbole d’une jeunesse encore peu aguerri à la Ligue 1, Lyon a coulé doucement.

Sauf que dans cette belle après-midi de football, les Gones ont eu cette ressource insoupçonnée. Alexandre Lacazette a sonné la révolte alors que les Bad Gones s’étaient assis et ne chantaient plus.

Lacazette-Barcola, le duo parfait de l’OL

Lacazette a d’abord ouvert le score sur une superbe acrobatie de Barcola puis a sonné le retour des gones dans la partie. Les deux joueurs ont été les plus décisifs en 2023 pour l’OL. Il a même éteint Cherki, très loin du compte dans la rencontre. Le prodige lyonnais a cassé le jeu et les transitions offensives à défaut de percuter.

Barcola dans le sillage de Lacazette a remis l’OL à l’endroit. Le Général et son lieutenant ont été dans tous les bons coups. Un quadruplé pour le co-leader du classement des buteurs et un triplé de passe décisive qui va compter assurément.

Dans cette remontada lyonnaise, le Groupama stadium a vécu un moment gravé dans l’histoire de son stade. Malgré la saison ratée de l’OL, les Bad Gones croyaient à une nouvelle désillusion et ont déployé une nouvelle banderole contre leur direction ; fustigeant l’absence de la mentalité qui a fait les succès de l’Olympique Lyonnais.

Mais voilà que Lacazette et Barcola ont encore du jus comme les 11 lyonnais. D’abord 4-2 à l’heure de jeu puis 4-3 dix minutes plus tard avant d’égaliser à dix minutes de la fin : 4-4.

Enfin, la délivrance sur un penalty logique sur Lacazette qu’il se charge de transformer et faire exploser tout un stade qui n’a jamais vécu ça à Décines. Il fallait remonter à un OL-OM à Gerland pour vivre une pareille épopée.

Lacazette dans l’histoire, l’OL croit toujours à l’Europe

Alexandre Lacazette entre dans l’histoire du championnat de France et de l’OL avec son premier quadruplé en professionnel. Un symbole fort mais sans son Président, Jean-Michel Aulas. Ce matin, l’OL se réveille avec un sentiment étrange. Lyon a vécu une folle soirée mais a perdu son bâtisseur.

Quant à Lacazette, il lutte pour le dernier titre à conquérir, celui de meilleur buteur de Ligue 1 avec Kylian Mbappé. Ce sera une bataille immense entre les deux attaquants qui ont marqué de leur empreinte cette saison de Ligue 1.

Aulas quitte la scène de l’OL

Jean-Michel Aulas a dit adieu à ses fonctions de PDG de l’Olympique Lyonnais. Le boss depuis 36 ans a mené son club tout en haut du football professionnel. Il ne manque qu’une petite coupe d’Europe pour couronner le succès du Président Lyonnais. Si la dernière décennie ne fut pas aussi belle, elle a eu le mérite de placer JMA face à ses responsabilités.

Dans un communiqué, OL Groupe a annoncé un changement de gouvernance dans un modèle qui avait touché ses limites. Jean-Michel Aulas restera comme le plus grand président de l’histoire récente de la Ligue 1 avec un autre personnage, Bernard Tapie. Les deux hommes ont hissé les Olympiques au sommet de leur art. C’est un vieux lyon fatigué qui passe ainsi le relais aux Américains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi