jeudi 25 avril 2024

OL – Reims et OL – Valenciennes : attention de ne pas tout gâcher

OL - REIMS (21H)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

OL – REIMS (21H)

Si l’OL négocie mal ses deux prochains matchs, il fera un bon terrible en arrière. Un peu comme si les Gones avaient tout gâché.

« Notre saison et les statistiques montrent qu’il y a toujours de l’espoir et du danger ». En conférence de presse, Pierre Sage a parfaitement résumé la situation de l’OL. La formule n’a jamais été autant d’actualité. Avant d’affronter Reims ce soir et Valenciennes mardi, les Gones savent que ces deux matchs peuvent changer leur saison. 

Ligue 1 : la 7ème place pourrait être européenne

En Ligue 1 d’abord, une victoire permettrait aux Lyonnais de se rapprocher momentanément à 2 points de la 7ème place, potentiellement européenne (en cas de succès du PSG en Coupe de France, ou de Rennes si les Bretons terminent dans les 6 premiers), tout en assurant un maintien quasiment officiel, avec 37 points. 

En Coupe, une qualification pour la finale de la Coupe de France offrira une chance impensable il y a encore deux mois, de remporter un titre, tout en augmentant ses chances  de jouer l’Europe. 

Voilà donc l’OL installé dans une situation que peu d’observateurs auraient envisagé début décembre, après la défaite à Lens, qui confortait l’OL de Pierre Sage (un match sur le banc) à lune inquiétante place de lanterne rouge, avec seulement 7 petits points. 

Pierre Sage se trompe-t-il dans sa communication ?

Mais voilà, les 13 victoires en 18 matchs (toutes compétitions confondues) ont fait basculer l’OL dans un autre monde. Il ne s’agit plus de sauver ce qui peut l’être (à l’époque, une place en Ligue 1), mais d’aller chercher une récompense. Une place en Ligue Europa Conférence via le championnat, ou un titre et un billet pour la Ligue Europa via la Coupe de France. 

Comment gérer les deux rendez-vous ? Pierre Sage a choisi de… ne pas choisir. « On se doit d’être d’abord compétitif samedi et une fois ce match joué on fera tout pour être compétitif mardi », estime le coach de l’OL. Lapalisse n’aurait pas dit mieux. 

Pierre Sage reconnaît toutefois que les deux matchs en quatre jours ont forcément un lien. « On se dit que plus on va enchaîner des choses positives, plus la suite aura des chances de nous sourire. La confiance, les habitudes de jeu et l’environnement positif nous accompagneront si on fait une bonne performance contre Reims ».

Des déclarations sensées, mais aussi dangereuses. Car elles laissent clairement entendre que la performance de l’OL face aux Rémois aura des répercussions sur le match de mardi. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi