jeudi 25 avril 2024

OL – Strasbourg : le match de la dernière chance pour Patrick Vieira ?

À lire

OL – STRASBOURG (20H45)

C’est une équipe de Strasbourg en crise qui affronte Lyon en quart de finale de la Coupe de France. Bouée d’oxygène ou enterrement de première classe, le match aura des conséquences sur l’avenir de Patrick Vieira…

Sur la sellette au mois d’octobre (le club était tombé à la 13ème place, au soir de la 9ème journée, après une défaite au Parc), Patrick Vieira avait su redresser la barre, en terminant l’année à une encourageant 9ème place, à 4 points du 6ème. Mais en 2024, les Alsaciens n’ont pris que 2 points en 5 matchs et les voilà de nouveau 13èmes. 

En championnat, les hommes de Patrick Vieira n’ont plus connu l’odeur du succès depuis 6 rencontres, maintenant. Pire encore, ils restent sur 3 défaites d’affilée (Lens, Lorient, Brest), avec au moins 3 buts encaissés à chaque fois. Au classement, le RCSA est 13ème, 3 points derrière l’OL (10ème), son adversaire du soir en Coupe de France. Et la Coupe, justement, c’est l’une des dernières chances pour le Racing de donner le sourire, et des émotions, à ses supporters. En cas d’élimination, la fin de saison du peuple strasbourgeois ne sera que plus fade. La gronde des supporters va logiquement s’intensifier, la position du Champion du Monde 1998 se fragiliser. 

Jeu insipide, projet flou, les supporters sont en colère !

Si les défaites contre Lens et Lorient (1-3 toutes les deux) avaient de quoi inquiéter, mais pas d’abdiquer, le non-match contre Brest, samedi dernier, était la goutte de trop pour une partie des fans. Une déroute dans laquelle ils n’ont pas existé, aussi bien défensivement qu’offensivement. Patrick Vieira est donc pointé du doigt pour la pauvreté et les errances du jeu strasbourgeois. Certains réclament son départ, d’autres visent plus loin et dénoncent d’autres problèmes.

Beaucoup mettent en évidence le manque d’expérience dans les rangs alsaciens. Dans le dernier onze aligné par Vieira, seulement 4 joueurs ont passé au moins deux saisons dans l’élite (Perrin, Guilbert, Sissoko et Gameiro), et le reste n’a pas réellement le niveau de la Ligue 1. Une statistique bien maigre, qui reflète la réalité de l’effectif strasbourgeois (malgré les Brésiliens prêtés par Chelsea), et qui n’aide pas le technicien français. Les supporters l’ont d’ailleurs fait savoir avec une banderole, en reprenant les mots…du coach : « L’expérience est un facteur important. Pour être compétitif à haut niveau, plus on en a et mieux c’est ».

Ils en ont aussi profité pour faire passer un message, plutôt clair, aux dirigeants : « Non à la multipropriété. » Des chants hostiles à “BlueCo” (le consortium à la tête du RCSA) s’en sont suivis, accompagnés du message « Quel est le projet ? » Si les Strasbourgeois sont en manque d’émotions cette saison, ils sont surtout mécontents de perdre leur identité.

Patrick Vieira : « Le public a eu raison de siffler et de quitter le stade »

Alors que la Meinau était quasiment pleine pour la réception de Brest, le peuple strasbourgeois a donné de la voix pour encourager son équipe. Mais face à la prestation catastrophique de celle-ci, une partie des supporters, notamment au sein des ultras, a quitté l’enceinte. Et Patrick Vieira leur a donné raison : « Le public a eu raison de siffler et de quitter le stade ». Ces mots résonnent comme ceux d’un homme à moitié réaliste, à moitié dépassé. Mais en marge du déplacement important à Lyon, le champion du monde a fait savoir que l’équipe a « besoin de ses supporters ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi