mardi 27 février 2024

Olive et Tom : de la fiction à la réalité !

À lire

Passer de la fiction à la réalité, en recréant le fameux club des aventures d’Oliver et Tom : c’est l’ambition très concrète de leur créateur, Yoichi Takahashi !

Yoichi Takahashi, l’auteur du célèbre manga sur le football Captain Tsubasa (Olive et Tom) a récemment accordé une interview au Japan Times. Le mangaka confie au média nippon que la série touche à sa fin, mais qu’ils possèdent désormais des ambitions bien plus ancrées dans la réalité.

Yoichi Takahashi, auteur du célèbre manga, a des ambitions très concrètes pour immortaliser encore un peu plus l’histoire d’Olive et Tom.

Les aventures footballistiques de Tsubasa Ozhora (Olivier Atton) ont bercé l’enfance de nombreuses personnes dans le monde entier. En France, des stars comme Zinédine Zidane et Kylian Mbappé ont révélé en être fan, comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, Lionel Messi. Mais toute bonne chose à une fin  avec un dernier arc qui clôturera bientôt l’histoire.

A 62 ans, Yoichi Takahashi veut passer de la fiction à la réalité

Véritable fan de football depuis la coupe du monde 1978, remportée par l’Argentine, et acteur de la popularité du ballon rond au Japon, l’’écrivain et dessinateur avait et nommé président en 2013 d’un club du quartier de Katsushika à Tokyo. Une fois arrivée à la tête du club, l’une de ses premières décisions est de changer le club en Nankatsu SC en référence au célèbre club où évoluent les personnages fictifs de sa création.

Devenu propriétaire de l’équipe en 2019, Yoichi Takahashi souhaite aujourd’hui se consacrer pleinement à son équipe. Etre popriétaire d’un club de soccer peut s’avérer passionnant, mais délicat comme il le déclare dans son interview à l’AFP.  « Parfois amusant, mais le plus souvent difficile […] Avec un manga, vous pouvez vous enfermer et dessiner comme vous voulez, mais quand vous êtes propriétaire, vous devez rencontrer beaucoup de gens et mettre en place des stratégies ». Un passe-temps relativement difficile donc, mais qui n’enlève aucune ambition à l’homme de 62 ans.

2 anciens internationaux japonais pour jouer des héros de mangas

Très ambitieux, l’auteur de bande dessinée japonaise souhaite gagner l’autorisation de membre de la J.League pour pouvoir évoluer à l’échelon professionnel japonais. Pour réussir à décrocher ce feu vert, avec l’obtention d’une licence permettant de jouer au niveau professionnel (à partir de la D3), plusieurs conditions doivent être réunies.

Parmi ces conditions pour accéder à la J3 League minimum, les terrains doivent être ipso facto éclairés, le gazon doit-être naturel et les normes de sécurité établies par la charte doivent être respectées. Les équipes doivent également bénéficier d’organisme de formation.

Le recrutement du club est également audacieux avec l’arrivée de deux anciens internationaux japonais : Jun’ichi Inamoto (83 sélections), passé par le Stade Rennais (2009-2010) vient d’y signer à 43 ans, en compagnie de Yasuyuki Kono (93 sélections), qui rejoint le club, à 40 ans. Tous les deux sont arrivés avec l’objectif de le faire progresser sur un plan sportif et d’y apporter toutes leurs expériences.

Pour les stades, leur capacité minimum doit-être de 5000 sièges. Raison pour laquelle le Nankatsu SC a prévu de construire un nouveau, aux critères de la J-League (le niveau n’est pas précisé) sur une parcelle récemment acheté dans l’arrondissement tokyoïte de Katsushika.

Un écrin qui comptera entre 5000 et 10 000 places. De manière plus concrète, ce stade possèdera en son sein un musée en l’honneur du manga, qui a rendu l’écrivain célèbre dans le monde entier, pour y attirer les touristes. Le nom de cet autre écrin ? Le « Captain Tsubasa Stadium » selon le mangaka. Toujours en référence à la création à la notoriété planétaire. Une œuvre qu’il va tâcher maintenant de tenter de transposer dans la réalité.

Killian Ravon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi