mardi 27 septembre 2022

OM – Olympiakos 2-1 : fin de série et plus encore…

À lire

Hier soir, l’Olympique de Marseille s’est imposé sur sa pelouse face à l’Olympiakos 2-1, une victoire, enfin, en Ligue des Champions, pour des Marseillais qui semblent retrouver leur efficacité. 

Pas de 14ème défaite d’affilé en Ligue des Champions pour l’OM. Après avoir battu un triste record la semaine dernière, les joueurs d’André Villas-Boas renouent avec la victoire dans la plus belle des compétitions européennes, et semblent même, semaine après semaine, retrouver une semblant de réalisme. 

Parce que le constat était jusqu’alors assez clair, les Marseillais montrent deux visages cette saison. Un premier en championnat, où ils sont sixièmes mais peuvent prendre la première place en cas de victoires dans leur deux rencontres en retard face à Lens et Nice, sans forcément briller. D’autant plus qu’à l’extérieur, l’OM est intraitable cette saison en championnat. Les Olympiens affichent le meilleur bilan de Ligue 1 avec quatre victoires (Brest, Paris, Lorient, Strasbourg) et un match nul (Lyon, en jouant 70 minutes à dix contre onze). L’autre visage bien moins reluisant, voir humiliant jusque là, en Ligue des Champions, sans envie, sans idée, et souvent malmenés. 

« Les joueurs ont joué avec leurs qualités contre Nantes » André Villas-Boas

En dépit de prestations globalement décevantes, les joueurs de l’Olmpique de Marseille arrivent donc à s’en sortir en championnat, à Strasbourg notamment, en s’imposant 1-0 (M. Sanson), sur leur seul tir de la rencontre !

Mais les temps changent, même en Ligue 1. Ce week end, face à Nantes, les Marseillais ont affiché un peu plus de maitrise dans le jeu et se sont crées quelques occasions, au point de mener 3-0 après 60 minutes.

Un visage que l’on n’avait que trop peu vu depuis le début de saison. Une réaction que ne s’explique pas vraiment l’entraineur portugais de l’OM. « Nous n’avons rien fait de spécial dans la préparation, nous préparons toutes les rencontres de la même façon. Nous avons dit aux joueurs de jouer avec leurs qualités et c’est ce qu’ils ont fait », expliquait André Villas-Boas en conférence de presse avant la réception de l’Olympiakos.

Enfin au niveau de la Ligue des Champions

Pour entretenir un climat de nouveau positif, grâce notamment à une belle série de quatre victoires consécutives en championnat (seuls Montpellier et Monaco font aussi bien), il fallait un résultat en Ligue des Champions.

D’autant plus que les Marseillais sont déjà éliminés de la compétition mais voulaient rester en lice pour l’Europa League. Et cette réaction est arrivée hier soir, Menés 0-1 dès la 33ème minute et ce superbe but de Camara (avec un « C »), les Marseillais n’ont pas abdiqué et ont su inverser la tendance grâce à deux penalty de Dimitri Payet accordés par l’assistance vidéo.

Au passage, le numéro 10 olympien ouvre d’ailleurs son compteur dans la compétition et affiche un regain de forme dont les Olympiens ont absolument besoin.

Au cours de la deuxième période, l’OM s’est créé des occasions et s’est montré dangereux, notamment via des transmissions plus directes.

S’il est difficile de trouver une explication autre que mentale à cette situation, il y a peut-être un homme qui change tout à l’OM : Michaël Cuisance.

Depuis son arrivé, le natif de Strasbourg a été titulaire 6 fois avec l’OM. Le bilan? 5 victoires et une défaite (contre Manchester City), match durant lequel il n’avait pas été aligné à sa vraie place mais plus haut. 

Avant d’aller à Nîmes dès vendredi, puis de jouer sa place en C3 mercredi chez l’ogre mancunien, ce nouveau visage de l’OM a redonné le sourire aux supporters et un peu plus de confiance encore aux joueur.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi