jeudi 20 juin 2024

OM : 5 choses que vous ne savez pas sur Marcelino

À lire

Son style de jeu, sa méthode de travail… On sait déjà presque tout du nouvel entraîneur de l’OM. Enfin, presque…

Il prend sa retraite de joueur à 28 ans

Avant de devenir l’entraîneur que l’on connaît aujourd’hui, Marcelino a foulé les terrains en tant que joueur. N’ayant évolué que dans le championnat espagnol toute sa carrière, le futur coach de l’OM est passé par Gijon, Levante, le Racing Santander ou encore Elche où il prend sa retraite. 

Au terme de la saison 93/94 alors qu’il évolue à Elche, Marcelino met un terme à sa carrière de joueur à l’âge de 28 ans. 

Bien qu’à l’époque, les joueurs avaient pour habitude d’aller en retraite beaucoup plus tôt qu’aujourd’hui, ce départ est précoce même pour le football de cette époque. 

Marcelino est élu meilleur entraîneur de Liga en 2007, devant Capello et Rijkaard  

Marcelino prend la tête du Recreativo Huelva en segunda división lors de la saison 2005/06. Au terme de la saison, il finit premier du championnat avec le club, promu en Primera Liga. 

Lors de sa seconde saison à la tête du Recreativo, en 2006/07, le tacticien espagnol termine 8ème du championnat, juste derrière l’Atletico Madrid, et remporte le prix Miguel Muños qui récompense le meilleur entraîneur de la saison de Liga devant Fabio Capello ou encore Frank Rijkaard notamment. 

Sur son CV, il a 3 montées en 7 ans

Après sa montée en Primera Liga avec le Recreativo Huelva en 2005/06, lors de la saison 2008/09 l’ex-entraîneur de Valence est à la tête du Real Saragosse. Avec le club du nord-est espagnol il parvient à assurer la montée en Liga en terminant à la 2e place avec 1 point de retard (81) sur Xérès (82). 

Lorsqu’il prend la tête de Villarreal en janvier 2013, le club qui se trouvait alors en seconde division après avoir été relégué la saison d’avant, parvient à être promu en Liga en terminant à la 2e place du championnat avec 77 points. 

Ce qui porte le total à 3 remontées. C’est la 3e fois en 7 ans que Marcelino parvient à faire monter une équipe en Primera Liga. 

Il a été le bourreau du Barça en finale

Marcelino a rencontré le FC Barcelone en finale à 3 reprises ces dernières années, et a remporté 2 de ces 3 finales contre le club catalan. La seule défaite est celle lors de la finale de coupe du Roi 2021, alors que l’entraîneur espagnol était à la tête de Bilbao. Ces derniers s’étaient alors fait écraser 4-0 par le Barça de Lionel Messi (double buteur lors de la finale). 

La première était lors de la finale de la coupe du Roi 2019 avec Valence. Le club s’était imposé 2-1 malgré un but de Lionel Messi. 

La seconde était lors de la finale de supercoupe d’Espagne avec l’Athletic Bilbao en 2021. Cette fois le club de Marcelino s’était imposé 3-2 malgré un doublé d’Antoine Griezmann.  

Il quitte souvent ses clubs après de bonnes saisons

Un autre fait qui caractérise la carrière de Marcelino, est qu’il a plusieurs fois dans sa carrière quitté les clubs qu’il entraînait juste après une saison réussie. 

En 2007, après qu’il a été élu meilleur entraîneur de la saison et ait terminé 8ème de Liga avec son équipe fraîchement promu, il quitte le Recreativo Huelva. 

La saison d’après, en 2007/08, il parvient à terminer 6ème de Liga avec le Racing de Santander, ce qui vaudra au club une qualification en Coupe UEFA pour la première fois de son histoire. À l’issue de cette saison, il quitte le club et s’engage avec le Real Saragosse. 

La saison suivante, lors de l’exercice 2008/09, après la montée en Primera Liga acquise avec le Real Saragosse à 1 point de Xérès, il quitte le club à l’issue de la saison. 

En 2016, après une excellente saison 2015-2016 qui voit Villarreal terminer à la 4e place du championnat, Marcelino est limogé au mois d’août en raison de mauvaises relations avec certains joueurs et les dirigeants du club. 

En 2019, après une saison 2018/19 clôturée avec une 4e place synonyme de qualification en ligue des champions et une victoire en finale de coupe du Roi face au FC Barcelone, il est limogé le 11 septembre 2019.

Mouhammadou Dramé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi