samedi 8 octobre 2022

OM : pourquoi Balerdi est l’un des futurs cracks de la Ligue 1

OM - Porto (21h)

À lire

Prêté avec une option d’achat de 14 millions d’euros en provenance du Borussia Dortmund, le défenseur central argentin Leonardo Balerdi rentre bien dans le style recherché par l’entraîneur marseillais.

Leonardo Julián Balerdi Rosa a 21 ans. Il est né à Villa Mercedes en Argentine. Il évolue au poste de défenseur central, mais a été formé en tant que milieu de terrain. Il est décrit par les spécialistes comme un joueur à très fort potentiel, cependant il n’a que très peu d’expérience : seulement 13 matches, 5 avec Boca Juniors et 8 avec le Borussia Dortmund qu’il a rejoint à l’été 2019 pour 15,5 millions d’euros.

On peut nuancer son inexpérience par une participation à un match (7 minutes) de Ligue des Champions (plus que la majorité de l’effectif marseillais !) le 19 décembre dernier contre le Slavia Prague, mais aussi par ses deux sélections avec la nation argentine qui ont surpris et fait parler. Elles montrent l’intérêt qu’il suscite là-bas et la confiance que le sélectionneur argentin, Lionel Scaloni, lui accorde.

Fernando Batista, son entraîneur en équipe de jeunes (U20 à U23), en témoignait dans So Foot : “Le sélectionneur croit beaucoup en lui. Il peut devenir un titulaire à l’avenir. Même s’il ne joue pas, il le veut lors des rassemblements. Cette première année en Europe lui a fait franchir un palier malgré le faible temps de jeu. Leo a une personnalité très forte et beaucoup de caractère. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il va pouvoir jouer davantage à l’OM.”

On l’a vu depuis son arrivée, André Villas-Boas aime les défenseurs centraux techniques et à la relance propre. Leonardo Balerdi n’est pas une exception. Tout d’abord milieu récupérateur à son arrivée à Boca Juniors, il a donc des qualités techniques, mais aussi de premier relanceur.

Balerdi, une personnalité et du caractère

Nicolas De La Rua (Cancha Argentina), spécialiste du football argentin à Lucarne Opposée le décrivait pour Peuple Olympien : “C’est un joueur de première relance. Il est bon techniquement et bon à la passe surtout. Il peut orienter le jeu et casser les lignes.” Tout d’abord titularisé en défense centrale pour dépanner, notamment en vertu de sa grande taille (1m87), il est finalement devenu important à ce poste chez les jeunes de Boca Juniors et de la sélection argentine. Mais ce n’est pas tout, Nicolas De La Rua insiste sur les nombreuses qualités de l’Argentin : “Il a saisi sa chance. Sur ses quelques matches avec Boca, il a montré du caractère. Il a même fini homme du match contre Rosario Central.” Tout ceci en restant très élégant, toujours la tête haute et propre dans ses interventions. Il n’est pas un monstre physique, mais est solide dans les duels et plutôt rapide pour un défenseur.

Toutes ces qualités n’empêchent pas une interrogation : sera-t-il capable d’être régulier au plus haut niveau ? Dès le mois de février, André Villas-Boas et Andoni Zubizarreta, remplacé le 3 août par Pablo Longoria, ont soumis une liste d’une quinzaine de joueurs au président Eyraud. Leonardo Balerdi en faisait partie. Le défenseur central argentin était donc désiré par son nouveau coach.

Son arrivée à l’OM apporte plusieurs points positifs : il deviendra un remplaçant de luxe à Duje Caleta-Car et Alvaro Gonzalez, trop seuls en défense centrale la saison dernière, que l’Argentin compte bien concurrencer. Il permettra aussi à Boubacar Kamara, beaucoup plus à l’aise en tant que milieu défensif, de se concentrer à cette position sans avoir à dépanner en cas d’absence. Une arrivée pleine de promesses donc qui coûtera 14 millions d’euros si l’OM souhaite le conserver. Un très bon coup après avoir recruté Pape Gueye gratuitement.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi