mardi 4 octobre 2022

OM : André Villas-Boas mauvais perdant ?

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Jouer le titre semble rendre André Villas-Boas nerveux. C’est derniers temps, le coach de l’OM a plusieurs fois craqué...

La belle série de l’OM en Ligue 1 (6 victoires de suite) s’est arrêtée hier à Rennes de façon cruelle. Alors que les Marseillais avaient ouvert le score et maitrisaient le match, l’expulsion de Pape Gueye peu après la demi-heure de jeu a mis fin aux espoirs des Olympiens qui s’inclinaient finalement 1-2. 

Une défaite vécue comme un véritable coup de massue sur la tête par les Marseillais qui n’étaient qu’à un point du PSG avec deux matchs de retard avant la 16ème journée. 

L’OM toujours leader virtuel

Si Mandanda et ses partenaires restent toujours très bien placés (4 points derrière Paris et 5 derrière Lille avec deux matchs de retard), ils ont vu leur avance virtuelle fondre. 

André Villas-Boas qui suit de très près l’évolution de son équipe et de ses adversaires au classement vit mal la situation. Et après la rencontre hier, l’entraîneur de l’OM était très énervé.

Déjà échaudé par des articles de la Provence critiquant ses statistiques en Ligue des Champions (AVB reproche au quotidien régional de ne pas évoquer ses stats en Ligue 1), le Portugais a même craqué.

Après avoir réussi à garder son calme pour évoquer l’arbitrage de Clément Turpin et l’expulsion de Gueye qu’il n’estime « pas justifiée », AVB s’est emporté contre un journaliste de La Provence présent en Bretagne.

AVB sur les nerfs…

Sur un document sonore RMC on entend parfaitement l’entraîneur de l’OM menacer le journaliste en lui expliquant qu’il allait « l’attraper ». Des mots que la déception de la défaite cruelle (l’OM était clairement au dessus des Rennais avant l’expulsion de son milieu) peut expliquer, à chaud.

Mais le plus grave c’est que, toujours selon des journalistes présents sur place, le technicien aurait de nouveau craqué un peu plus tard sur le parking, en étant « à deux doigts d’en venir aux mains » avec le journaliste. 

OM – Reims sous tension

Alors, mauvais perdant André Villas-Boas ? Il n’a pas forcément besoin de perdre pour s’énerver. Il y a un peu moins de quinze jours à Nîmes, AVB avait déjà été expulsé pour ses propos envers l’arbitre Il s’était d’ailleurs excusé après le match… remporté par l’OM.

Retombé de son nuage, l’OM doit maintenant se tourner vers la réception de Reims dès samedi. Une équipe rémoise pas au mieux de sa forme qui a toutefois relevé la tête en battant Nantes (3-2) hier soir. Reims qui, rappelons-le, était venu s’imposer à Marseille à la surprise générale lors de la première journée la saison dernière.

Pas sûr que les journalistes vont se bousculer en conférence de presse en cas de mauvais résultats de l’OM…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi