samedi 28 janvier 2023

OM : août dernier, la masterclass de Pablo Longoria pour défendre Igor Tudor

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Il y a un peu plus de 5 mois, les supporters de l’Om sifflaient Igor Tudor, et Pablo Longoria montait au créneau pour défendre ses idées. Aujourd’hui, les mots du président de l’OM prennent tout leur sens.

Dans son histoire, l’OM n’a fait mieux que deux fois en 18 journées. C’était lors des saisons 90/91 et 98/99, avec 41 points pris à ce stade de la compétition. Il y a un peu plus de trente ans (victoire à deux points), l’OM remportait le titre, alors qu’en 1999 (D1 à 18 clubs), les Olympiens se classaient deuxième derrière Bordeaux.

Alors que Dimitri Payet et ses coéquipiers sont assurés de terminer la phase aller sur le podium (quelque soit le résultat du match contre Lorient), il est temps de ressortir les propos de Pablo Longoria, en août dernier.

Alors que la tension montait chez les supporters marseillais, qui iront jusqu’à siffler Igor Tudor lors de son entrée sur la pelouse du Vélodrome, le soir de la première journée de Ligue 1, le président de l’OM était monté au créneau.

« Pour tout changement, il faut du temps pour s’adapter. Tu ne peux pas changer un athlète sur sa manière de courir du jour au lendemain. Je crois que l’évolution va vers un football plus physique. C’est le chemin que l’on voulait prendre », expliquait le patron de l’OM, qui avait laissé partir Sampaoli pour aller chercher Tudor. « On ne va pas juger l’OM de Tudor en septembre, ce serait naïf. Il y a quand même une base de construction, un bon effectif qui a fini deuxième, et des recrues adaptées à cette méthodologie de jeu. »

Pour rappel, avant même la première journée de championnat, certains réclamaient la démission du technicien croate…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi