mardi 5 mars 2024

OM : Bamba Dieng peut-il devenir le nouveau Mamadou Niang ?

À lire

Son doublé à Monaco pour sa première titularisation en L1 a fait sortir le jeune sénégalais de 21 ans de l’ombre. En profitant des absences de Milik et Payet, Bamba Dieng s’est mis sur les bons rails. Ceux de Mamadou Niang, son compatriote ?

Il est une des heureuses conséquences du partenariat que l’OM a signé avec l’Institut Diambars de Dakar, au Sénégal, en 2019, et qui prévoit notamment une option prioritaire du club phocéen, chaque saison, sur deux joueurs du centre créé par Jimmy Adjovi-Boco, Bernard Lama et Patrick Vieira en 2000.

Il est aussi le fruit de la réflexion de Nasser Larguet, son entraîneur en N2 avec la réserve de l’OM, qui n’a pas hésité à le lancer dans le grand bain lorsqu’il a assuré l’intérim sur le banc phocéen au départ de Villas-Boas. Le 10 février 2021, en Coupe de France face à Auxerre, son entrée à la 81ème minute marque le début d’une trajectoire qui, depuis, ne cesse de monter.

Il faut dire qu’en marquant son premier but dès ses premières minutes (2-0) en coupe donc, mais aussi et surtout en étant suffisamment convainquant par la suite, avec ses débuts en L1 quatre jours après à Bordeaux (00), puis sa première titularisation face à Nice, il a poussé le président Longoria à lever l’option d’achat de 450 000 euros qui planait au-dessus de lui depuis son arrivée à Marseille, le 5 octobre 2020.

Prêté par le Diambars FC, il a signé un contrat de trois ans l’été dernier, mais sur la base d’un salaire très bas (1800 euros mensuels !), négocié avec le président Eyraud, mais pas vraiment réévalué à la hauteur des attentes de Dieng, et de ses performances de début de saison, par le président Longoria.

Face à cette situation, les conseillers du joueur (dont son agent, Bocar Seck) envisagent déjà de répondre aux sollicitations de clubs belges ou néerlandais (Feyenoord a contacté l’OM cet été), attirés par le profil du jeune attaquant, néo-international (2 sélections) et plus que jamais motivé à l’idée de participer à la prochaine CAN au Cameroun avec son nouveau compatriote olympien de la Térenga, Pape Gueye.

À défaut de l’augmenter, les dirigeants marseillais pourraient le prêter la saison prchaine, ou cet hiver si Milik retrouvait son meilleur niveau.

Payet encense Dieng

Avant son doublé face à Monaco le 11 septembre dernier (5ème journée de L1, 2-0), cela faisait 11 ans qu’un Sénégalais n’avait pas réalisé un doublé avec l’OM. La dernière fois, c’était le 21 février 2010, avec Mamadou Niang y allant même d’un triplé face à Nancy (3-1). Au pied du Rocher, Bamba aurait pu marquer aussi trois buts. Il a eu les occasions pour.

« Mais ce qui est remarquable, insiste l’ancien marseillais Jean-Marc Ferreri (en 1992/1993 puis de 1994 à 1996), c’est qu’il ne s’est pas affolé après avoir manqué deux occasions, il a insisté et a fini par avoir la réussite. Ça montre que mentalement il est costaud et n’est peut-être pas sujet au doute. A confirmer évidemment. »  

Malgré son jeune âge, Dieng a déjà plusieurs années de professionnalisme derrière lui, au Diambars FC où il fut meilleur buteur de D1 sénégalaise en 2019/2020 avant de taper dans l’oeil de l’OM, où il fut d’abord à l’essai deux mois avant d’être prêté puis définitivement acheté.

Couvé par Kamara et Gueye qui l’ont rapidement pris sous leur aile à la Commanderie, Dieng a repris sa place sur le banc avec le retour de Milik.

Capable d’évoluer dans l’axe, comme sur le côté gauche, pour faire parler sa vitesse et son sens du dribble, le Sénégalais a déjà, malgré lui, marqué l’histoire du club.

A 21 ans et 5 mois, il y est en effet le plus jeune joueur à inscrire au moins un but lors de deux matches d’affilée… depuis Florian Thauvin en 2014 qui avait deux mois de moins que lui. Bamba était là au bon moment pour maintenir l’OM dans le rythme :

« Heureusement, il y a eu l’éclosion du petit Dieng, reconnait Dimitri Payet, qui nous a fait énormément de bien et qui nous a mis des buts importants… »  

Fan du Barça, de Lionel Messi et, surtout, d’Alexis Sanchez, Bamba s’est longtemps fait appeler Sanchez Dieng lorsqu’il était à l’école de Diourbel, à quelques dizaines de kilomètres de Dakar… là où, le lendemain de son doublé face à Monaco, une fresque de lui a été dessinée sur l’un des murs.

Le 22ème Sénégalais de l’OM

Avant son éclosion, d’autres joueurs originaires du Sénégal ont porté le maillot olympien, avec plus ou moins de bonheur. Le plus emblématique fut évidemment Mamadou Niang (2005-2011), capitaine des champions de France 2010 et meilleur buteur du championnat d’une saison où il souleva aussi la Coupe de la Ligue.

Habib Beye a aussi marqué son temps (2003-2008), en gagnant la Coupe Intertoto 2005 pendant cinq saisons riches d’une finale de Coupe UEFA en 2004. Souleymane Diawara (2009-2014), est le troisième larron, champion de France en 2010 et homme de base de la défense de Deschamps.

Entre 1975 et 1979 puis 1983 et 1985, Sarr Boubacar fut un des meilleurs attaquants du championnat, notamment vainqueur de la Coupe de France en 1976. Abdoulaye Diallo (1983-1990) fut de la dernière équipe olympienne vainqueur de la Coupe de France en 1989, saison du doublé coupe-championnat, également champion de France en 1990 au début de l’ère Tapie, demi-finaliste de la Coupe des Coupes en 1988.

L’impact des autres fut moindre même si le milieu de terrain Sylvain N’Diaye (2003-2005) fut de l’épopée en Coupe UEFA jusqu’à la finale perdue face à Valence. Enfin, cette saison, Pape Gueye a choisi lui aussi de représenter la sélection du Sénégal après avoir été international français dans toutes les équipes de jeune…

Et aussi : Modou Sougou (2012-2015), Momar Bangoura (2011-2015), Pape M’Bow (2006-2013), Mame N’Diaye (2005-2008), Papa Diop (2005-2007), Djim Ngom (20052007), Leyti N’Diaye (2004-2013), Rahmane Barry (2003-2007), El Hadji Khalifa (2003-2007), David M’Bodji (2002-2004), Lamine Sakho (2001-2005), Lamine Diatta (1999-2000), Pape Fall (1987-1988), Michel Ngom (1977-1981)

TB

En vente en ligne ou chez votre marchand de journaux, tous les magazines sportifs du Groupe Lafont Presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi