mardi 27 septembre 2022

On a revu le Trophée des Champions : André Villas-Boas a-t-il raison de dire que « la meilleure équipe a perdu » ?

À lire

La déclaration a choqué, au point que l’entraîneur de l’OM est considéré comme un mauvais perdant. Mais est-il si loin que ça de la vérité ? Pour réponde, on a revu le match.

Sur l’ensemble du match les Parisiens ont paru légèrement supérieurs aux Marseillais, notamment dans la maîtrise technique (630 passes contre 360 avec une moyenne de 6 passes consécutives contre 3 pour les Marseillais) et une possession largement en leur faveur.

Les joueurs du PSG ont aussi marqué le double de buts que leur adversaire (c’est une lapalissade que de le dire), mais cela ne suffit pas à décerner le prix de la meilleure équipe. Ainsi par exemple, les Marseillais ont rivalisé dans plusieurs compartiments du jeu, dont celui des frappes au but. Les deux équipes ont frappé 13 fois au but, les Marseillais ont cadré quatre fois contre trois pour les Parisiens. On peut dire quatre avec la frappe sur la transversale d’Icardi, non comptabilisée comme tir cadré par les statistiques. 

Verratti parfaitement bloqué

Pendant le première demi-heure notamment, on a vu les Marseillais poser de gros problèmes aux Parisiens, en difficultés au milieu notamment, où Marco Verratti a eu beaucoup de mal à peser sur le jeu.

De là à dire que « la meilleure équipe a perdu »… Il s’agit surtout d’un sentiment exprimé à chaud par l’entraîneur de l’OM que ne partagent pas les observateurs neutres du match. Tous d’accord pour dire que le PSG méritait davantage la victoire. Sans toutefois que la supériorité parisienne n’ait semblé écrasante. Le site coeurmarseillais.fr, qui comme son nom l’indique n’est pas pro PSG, parlait même d’une déclaration « hallucinante » de la part de l’entraîneur portugais. 

C’est Florian Thauvin (très bon hier soir) qui résumait le mieux la situation en expliquant que l’OM « progresse face au PSG, les années passent et je trouve qu’on leur tient plus tête », estimant que l’écart se rétrécit entre les deux équipes.

Penalty indiscutable

Dans le jeu, le champion du monde a été un des seuls marseillais, avec Kamara à se mettre au niveau des Parisiens. Même si les prestations de Diallo et Kurzawa (voir Caleta-Car) ont été très en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre. On peut être aussi très étonné de voir Alvaro Gonzalez terminer le match après les fautes à répétition commises sur Neymar et reconnaître que le penalty sifflé en faveur d’Icardi pour une faute de Pelé paraît indiscutable.

En revanche, contrairement à ce que les supporters parisiens réclament, il aurait été sévère selon nous de donner un penalty aux Parisiens pour une main de Gueye  dans la surface en première période. Le départ du ballon était très près du bras, ce qui a empêché le milieu marseillais de réagir. D’ailleurs, les Parisiens ne sont pas offusqués de ne pas voir M. Buquet (ni la VAR) leur donner un penalty.

Pour résumer, AVB, sans doute frustré par la défaite et agacé par le chambrage des Parisiens, accentuant volontairement leur façon de fêter la victoire, a manqué d’un peu de recul en affirmant que son équipe avait été la meilleure. En revanche, il n’a pas tort quand il dit que l’OM a réussi son meilleur classico depuis qu’il est à Marseille, y compris la victoire du mois de septembre.

> L’équipe type du Trophée des Champions :

Navas – Florenzi, Marquinhos, Caleta-Car, Sakaï – Paredes, Kamara – Thauvin, Verratti, Di Maria – Icardi

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi