mardi 23 juillet 2024

Où s’arrêtera le phénomène Giovanni Mpetshi Perricard ? : « A moi de Faire encore mieux »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Jean-Marc Azzola, en direct de Wimbledon

On n’arrête plus la machine à aces française. Le voilà qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon tout comme son grand copain Arthur Fils. 

Sur sa victoire contre Emil Ruusuvuori (4/6, 6/2, 7/6, 6/4)

« Je suis très fier de la manière dont j’ai remporté ce match. J’ai pas mal souffert au démarrage. Cela n’a pas été un match commode. J’étais très nerveux à l’entame. Je suis monté en puissance au 2ème et 3ème set. J’ai continué sur ma lancée au 4ème set. Cela a fonctionné. Je suis très content de moi. C’est super d’être en deuxième semaine. Le semaine dernière je n’étais même pas dans le tableau (sourire). Je me prouve beaucoup de choses. J’espère que je vais continuer ainsi ». 

Sur jusqu’où il peut aller dans ce tournoi de Wimbledon

« Je ne le sais pas vraiment. Je prends les matchs les uns après les autres. Cela sera soit contre Comesana ou Musetti (ce sera Musetti, Ndlr). J’ai déjà perdu contre Musetti (à Stuttgart sur gazon cette année, Ndlr). A moi aussi de faire encore mieux sur mon prochain match. On verra bien ce qui se passera ».

Sur ce qu’il a appris le plus de John Isner

« Son service et le coup suivant. Il le faisait extrêmement bien. J’ai regardé pas mal de vidéos de lui quand il servait ou quand il allait au filet. En l’observant je me suis beaucoup axé sur ses coups après sa mise en jeu. Si je devais n’en retenir qu’un, ce serait son retour à deux mains au service. Car il est beaucoup plus compliqué de le faire à une main. Si je ne devais prendre qu’un coup de sa part ce serait donc celui-là. Comme cela, je n’aurais pas cette faiblesse en revers ». 

Sur sa deuxième balle comme arme

« J’essaie de beaucoup varier, de changer de zones, de jouer sur le T ou au corps. Je lifte la balle un peu plus de sorte à avoir un peu plus de sécurité au service. Depuis l’année dernière, cela a constitué une des grosses améliorations dans mon jeu. Car quand mon adversaire venait à retourner mon service, je n’étais pas très performant. Donc je dois veiller à être très dangereux sur ma deuxième balle. Donner encore plus de vitesse à ma deuxième a été un grand axe de travail depuis l’an dernier »

Sur l’effervescence autour de lui

« Je la sens. Cela fait plaisir de voir autant de gens m’encourager, me soutenir dans les moments plus compliqués. Cependant, je ne regarde pas trop les réseaux. Ce n’est même pas moi qui gère mon compte instagram. Mais cela fait du bien d’être soutenu comme cela. C’est comme si j’étais à la maison ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi