mardi 27 septembre 2022

Ousmane Dieng (Oklahoma City), les révélations de son entourage…

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Ousmane Dieng a fait forte impression en NBA. Le joueur passe sous le radar de ses proches qui en disent plus sur le 11ème de la draft.

Ababacar Dieng : « La Nationale 1 lui a forgé un caractère »

« Je ressens beaucoup de fierté. Se retrouver dans la Grande Ligue reste l’aboutissement de tout joueur. On est passé par tous les états ! Drafté puis envoyé à OKC, c’est ce qu’on voulait. C’est une franchise dans laquelle il va avoir le temps de travailler et progresser. C’était la situation idéale. Là où il me surprend néanmoins le plus, c’est la manière dont il vit tout cela, aussi calmement. Très jeune, il s’est frotté à des gens bien plus âgés, bien plus forts, bien plus grands que lui en Nationale 1. Cela lui a forgé un caractère. L’objectif de tout joueur est de devenir All-Star et de perdurer dans la Ligue. C’est sans doute ce qu’il veut aussi. ».

« Le plus dur, en NBA, est d’y rester longtemps. Car là une autre vie commence. N’oublions jamais que, tous les ans, il y a près de soixante joueurs qui arrivent. Il faut donc se faire sa place, la gagner et la conserver. Mais Ousmane est bien conscient que tout n’arrivera qu’avec le travail. Il ne doit pas relâcher ses efforts tout en continuant à jouer comme il le fait en ce moment. En Summer League, il a été bon et a montré de belles choses ».

Son père

Jean-Aimé Toupane : « Il est capable de faire beaucoup de choses »

« Ousmane, on l’a eu près de trois ans. Choisi par les Knicks et envoyé au Thunder, ils ont vu en lui une grosse potentialité. Il a le profil d’un joueur de très haut niveau. Il joue sur un poste d’arrière à 2m08. Il a l’intelligence de jeu et un état d’esprit qui collent à ce qu’on demande à un champion. Ousmane est également un garçon humainement très bien. Il a une éducation extraordinaire. C’est un garçon sans problèmes. On prend plaisir à entraîner un garçon comme lui. Il a une bonne attitude et il a envie d’avancer. Cela ne m’étonne pas de le voir là aujourd’hui. Sportivement, il est capable de faire beaucoup de choses. »

« Il peut scorer par son tir. Il aime marquer. Il a la maîtrise du dribble. Il est attiré par le cercle. Sa grande taille lui permet aussi de se déplacer très vite. Il a la taille de Kevin Durant. J’espère qu’il ira dans ce sens. Il n’a peur de rien. Emotionnellement, il est dans les clous pour aller au plus haut niveau. Il a tous ces atouts. A 16 ans, Ousmane, au Pole France, se frottait déjà contre des pros. Il en a fait de même avec les New Zealand Breakers. Cela l’a sans doute aidé à atteindre son niveau actuel ».

Son ancien entraîneur au Centre Fédéral

Rayan Rupert : « Ousmane Dieng est inspirant »

« Ousmane est quelqu’un de très facile. Il est humble. Il ne se prend pas la tête. Déjà à l’INSEP il était très à l’aise au scoring. Du fait qu’il était plus grand que les autres, il pouvait tirer facilement et faire de belles passes. Je le connais depuis que j’ai 13, 14 ans. J’ai passé mes premières années avec lui à l’INSEP. On a parlé des New Zealand Breakers ensemble. Il m’a évoqué son expérience et comment cela se passait là-bas. »

« Dans ce pays, il a découvert le monde professionnel. Cela changeait de la N1 à l’INSEP. Il m’a parlé du fossé qu’il existait entre ces deux mondes. Il m’a mentionné aussi les conditions d’entraînement là-bas et comment il avait progressé au contact de coachs qui favorisent le développement. La saison qu’il vient de traverser est très inspirante. Ce qu’il vit n’est pas une surprise. Il a toujours été très talentueux. Après, chacun écrit sa propre histoire. De mon côté, je vais travailler dur pour atteindre mes objectifs. Mais mon but est bien sûr de rejoindre aussi la NBA. Je vais me focaliser sur ma saison à venir. Il y a beaucoup de choses à accomplir avant d’en arriver-là ». Son ancien coéquipier à l’INSEP et futur joueur des New Zealand Breakers

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi