dimanche 11 avril 2021

Paris a (presque) perdu le titre : Leonardo, le vrai fautif ?

À lire

Jorge Sampaoli (OM) ne cherche pas la cinquième place

Après ses déclarations ambigües sur le mercato, l'entraîneur argentin a expliqué ne pas faire de la 5ème place un...

Xavi Simons, la pépite que le PSG a piqué au Barça est lancée

Onze jours avant ses 18 ans, il a fait ses grands débuts en Ligue 1 en entrant en jeu...

Zidane et Koeman : comment ils ont relancé le Real et le Barça avant le clasico

Le Real de Madrid de Zidane et le FC Barcelone de Koeman ont rendez-vous pour un nouveau match historique....

En décidant de changer d’entraîneur à Noël, le PSG a pris la pire décision de l’ère QSI. La faute à qui ?

Depuis hier et l défaite du PSG contre Lille, les réseaux sociaux se déchainent sur Neymar, expulsé à deux minutes de la fin pour avoir répondu bêtement à la provocation de Djalo. Avec cette huitième défaite de la saison, il faudrait presque un petit miracle pour que le club de la capitale soit sacré champion de France.

Au moment de faire le bilan de la saison, il y a un événement qu’il ne faudra surtout pas oublier : la décision complètement folle et irresponsable de changer d’entraîneur à Noël.

En estimant que tous les maux du PSG, déjà battu à cinq reprises en dix-sept rencontres de Ligue 1, étaient uniquement imputables à Thomas Tuchel, la direction parisienne a fait une énorme erreur qu’elle est en train de payer très cher.

Leonardo a bafoué l’institution

Peu importe si l’entraîneur allemand avait emmené le PSG en finale de la Ligue des Champions quatre mois plus tôt, peu importe si le club avait terminé en tête de son groupe en Ligue de Champions… On nous rabâche les oreilles sans cesse avec l’Institution, avec un grand « I », mais ce 24 décembre, les conflits internes, symbolisés par la lutte de pouvoir entre Leonardo et Tuchel a pris le dessus.

Oui quelques semaines plus tard le PSG a réussi un fameux coup en pulvérisant Barcelone au Camp Nou. Mais qui nous dit qu’il n’en aurait pas été de même avec Tuchel sur le banc ? Avec ce PSG, on a bien compris que les matchs devenaient ce que les joueurs avaient envie d’en faire. Consciemment ou inconsciemment, le PSG est sur le fil du rasoir.

Regardez Neymar hier : si Paris avait gagné, on aurait souligné encore et encore ses efforts pour revenir au top physiquement, son changement d’habitudes alimentaires et son hygiène de vie… Car, contrairement à ce qui a été écrit avec délectation par la meute des procureurs qui suivent le PSG, le Brésilien n’a pas fait un si mauvais match que cela face à Lille. Pas si mauvais pour un joueur qui revenait après près de deux mois sans jouer. Tenez, on aurait même pu dire que Pochettino avait changé Neymar…

Le PSG de Pochettino sur un fil…

Au lieu de cela, on constate que Paris a perdu trois de ses quatorze matchs de Ligue 1 avec Mauricio Pochettino. Et pas des défaites comme celles concédées en début de saison à Lens ou face à l’OM, avec une équipe très fortement affaiblie.

Pendant ce temps-là, de l’autre côté de la Manche, Thomas Tuchel donne tort à Leonardo. L’ancien coach du PSG réussit dans le championnat réputé pour être le plus difficile d’Europe.

Sans remettre en cause le qualités de Mauricio Pochettino il y a une évidence : il n’est pas un meilleur entraîneur que Thomas Tuchel, il est juste différent.

Sous ses ordres, le PSG va encore faire quelques gros coups d’ici la fin de la saison, dont pourquoi pas éliminer le Bayern en quart de finale de la Ligue des Champions, mais il lui faudra beaucoup beaucoup de chances pour remporter un 10ème titre de champion.

Mais si par malheur le PSG venait à se faire éliminer de la Ligue des Champions par le Bayern, sans gagner le titre en fin de saison (deux résultats presque logiques), l’avenir de Leonardo sera plus qu’incertain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

sed efficitur. elementum ante. risus Aenean dictum