mercredi 29 mai 2024

Patrick Lefevere : « On jouera encore les premiers rôles »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

L’année 2021 se termine. L’occasion pour Patrick Lefevere de revenir sur une saison où son équipe de la Deceuninck-Quick Step a encore terminé en tête au niveau des victoires.

Bilan 2021

« Cette saison a été un autre grand cru : 65 victoires, sans compter le titre mondial de Julian Alaphilippe. Aucune autre équipe ne s’en approche. Nous avons gagné 22 courses de plus que le premier poursuivant, la Jumbo-Visma. 18 coureurs différents ont gagné pour notre équipe cette année, c’est de la publicité qui n’a pas de prix. Quiconque vient chez Deceuninck-Quick Step sait qu’il aura sa chance à un moment dans la saison. »

Classiques

« Les gens qui aiment et qui suivent le vélo connaissent la valeur de ces courses. On fait en sorte d’avoir dans l’équipe des coureurs qui aiment ces courses et qui se donnent toujours à fond pour y briller. C’est dans l’ADN de l’équipe. On veut toujours dépasser nos limites sur ces courses et réussir le meilleur des résultats.

On veut toujours sortir sans regrets. L’équipe a réussi à créer un vrai groupe et une belle harmonie avec le Wolfpack. On sait que l’on possède une équipe forte. Nous pouvons y mettre les ingrédients ensemble pour réussir. On n’est pas du genre à se cacher. On veut toujours jouer les premiers rôles. Nous voulons prendre la course en mains et surtout ne pas repartir sans regrets. »

Signature de Martin Svreck

« Nous sommes fiers que Martin nous rejoigne et nous sommes convaincus qu’il montrera son énorme potentiel dans notre équipe. Nous le suivons depuis pas mal de temps, il n’a que 18 ans, mais il a déjà montré de très bons résultats. L’équipe veut aider Martin à s’améliorer et à acquérir plus d’expérience dans le peloton pro. Nous sommes ravis que Martin soit membre du Wolfpack et nous avons hâte de l’avoir avec nous lors des courses. »

Deuxième titre de Julian Alaphilippe

« C’est typique de Julian. Soit cela signifie qu’il est super bon, soit il est mauvais et il essaie juste. Il était très clair que c’était le meilleur. Ce n’est pas un hasard si nous n’avons vu qu’Alaphilippe et Sénéchal dans le final. Les Français étaient continuellement présents avec de nombreux coureurs et n’avaient rien à faire. Je sais : c’est facile de parler après. Et de toute façon, ce n’est pas facile de courir pour son propre pays. Pourtant, pourquoi les Belges ont-ils voulu ouvrir la course si tôt ? Et surtout, pourquoi ont-ils jeté Remco (Evenepoel) dans la mêlée si tôt ? Pour moi, Remco était le meilleur après Julian. Mais ils l’ont juste sacrifié et ont déroulé le tapis rouge pour Julian. »

« Heureux de voir Sénéchal et Cavagna continuer »

Prolongation de Florian Sénéchal

« Florian est un grand membre du Wolfpack, dont le développement est évident au cours des années depuis qu’il est avec nous. C’est un coureur de talent dont les qualités ont été exposées à de nombreuses reprises. Sa victoire d’étape sur la Vuelta montre qu’il peut gagner de grandes courses et il sait qu’il peut encore se développer avec nous. Nous sommes très heureux que notre aventure se poursuive pendant les deux prochaines années. »

Prolongation de Rémi Cavagna

« Nous connaissons Rémi depuis ses années U23 et nous avons toujours cru en lui, non seulement parce que son potentiel était évident, mais aussi parce qu’il est travailleur et toujours les pieds sur terre, donnant tout pour l’équipe et désireux de devenir meilleur. L’avoir dans l’équipe pour les deux prochaines années nous procure beaucoup de plaisir et nous avons hâte de voir d’autres belles choses de sa part. »

Ne manquez-pas Le Sport Vélo, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi