jeudi 23 mai 2024

Paul Mitchell tourne le dos à Monaco et ça va faire mal

Bayer Leverkusen - Monaco (21h)

À lire

C’est une information passée pratiquement sous silence, mais qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’avenir de l’ASM. A l’origine du retour de l’ASM au premier plan, Paul Mitchell quittera le club cet été.

Arrivé en 2020, le directeur sportif de l’AS Monaco fera ses valises à l’été 2023, alors que son contrat le liait pourtant au club jusqu’en 2024. L’ancien défenseur de Wigan, aujourd’hui âgé de 41 ans, était arrivé presque dans l’ombre à la tête de la direction sportive du club monégasque à l’été 2020. Beaucoup plus discret que peut l’être son homologue à l’OM Pablo Longoria, il avait été recruté pour lancer un nouveau cycle au sein d’un ASM en perte de vitesse après une saison 2019-2020 clôturée à une décevante neuvième place en championnat.

En signant jusqu’en 2024, son objectif était clair : ramener le club monégasque au sommet du foot français en prônant une philosophie davantage axée sur le développement de jeunes joueurs issus du centre de formation ou d’ailleurs, afin de limiter les dépenses, devenues trop importantes pour un club sous la menace du fair-play financier ces dernières saisons.

Dmitri Rybolovlev voulait le garder

Finalement, à peine trois ans après son arrivée, et malgré un AS Monaco redevenu l’une des meilleures écuries de Ligue 1 (3ème en 2021 et 2022, également 3ème actuellement en championnat), Paul Mitchell a décidé, à la surprise générale, de quitter le Rocher.

Alors que le propriétaire du club, le russe Dmitri Rybolovlev, discutait depuis plusieurs mois avec le dirigeant anglais pour redéfinir leur collaboration et mettre à bien une potentielle prolongation (avec revalorisation salariale à la clé), Mitchell a annoncé fin décembre au patron du club monégasque sa volonté de ne pas prolonger.

Sentiment du devoir accompli

« Paul a le sentiment d’être arrivé à la fin de la mission qui lui avait été confiée. Avec la création de process d’organisation efficaces en interne, le changement de culture dans le travail, il a donné une identité claire au jeu en exportant un football intense et a réussi à réduire le nombre de joueurs dans l’effectif », explique un proche de l’Anglais.

Depuis son arrivée, l’ancien directeur technique de la division football chez Red Bull  a été aux sources du développement ou de l’arrivée de nombreux cadres de l’équipe actuelle, tels qu’Axel Disasi, Youssouf Fofana ou encore Breel Embolo. Il a aussi été l’artisan de plusieurs gros transferts de joueurs qui se sont révélés sous les couleurs monégasques ces dernières années, à l’image d’Aurélien Tchouaméni, transféré pour 100 millions d’euros au Real Madrid en 2022, ou encore Benoit Badiashile, issu du centre de formation de l’ASM et acheté pour près de 40 millions d’euros par Chelsea lors du dernier mercato d’hiver.

Liverpool et Manchester United se battent  déjàa pour accueillir Paul Mitchell

Si le natif de Manchester (qui a également travaillé pour Southampton et Tottenham) ne manque pas de courtisans en Angleterre (il devrait atterrir à Liverpool ou Manchester United, qui se battent pour lui), il aura pour dernière mission de gérer le prochain mercato estival du club de la principauté, avant de se charger du recrutement de son successeur au poste de directeur sportif.

Adrien Nerozzi-Banfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi