mardi 4 octobre 2022

Pembélé, le titi qui fait oublier Kouassi et Aouchiche

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Si la Covid, les blessures à répétitions, les suspensions et les coups du sort ont entaché le début de saison des Parisiens, l’éclaircie entrevue à Manchester s’est confirmée à la Mosson, avec une très bonne nouvelle : la performance du jeune Timothée Pembélé qui fait déjà oublier les échecs Aouchiche et Kouassi…

Sa carrière en Ligue 1 aurait pu commencer de la pire des façons. A la 10ème minute du match contre Bordeaux, son but contre son camp sur corner transformait sa première apparition en Ligue 1 en véritable cauchemar. Du moins le pensait-on…

Mais le natif de Beaumont-sur-Oise a montré une force de caractère hors du commun pour vite digérer ce coup du sort et fournir une belle performance dans l’axe de la défense au côté de Kimpembe, prouvant qu’il avait le niveau pour jouer en Ligue 1.  

4 jours après son premier match en Ligue 1 il prolonge

Le défenseur polyvalent de 18 ans a d’ailleurs très vite été payé en retour. Quatre jours plus tard, il prolongeait son contrat (qui se terminant en 2021) jusqu’en 2024 ne suivant pas les traces de son ancien coéquipier en équipe de France U17, Adil Aouchiche, parti libre pour Saint-Etienne, ou encore Tanguy Kouassi, qui a préféré aussi garder sa liberté et s’engager pour le Bayern Munich. 

Une semaine après ses débuts, le gamin arrivé à Paris à l’âge de 13 ans était encore titularisé par Thomas Tuchel. Cette fois le défi était encore plus grand. Aligné au sein d’une défense aussi surprenante qu’expérimentale à trois centraux (au côté de Diallo et Kurzawa), il a une nouvelle fois répondu présent. Son replacement au poste de latéral droit pour la dernière demi-heure, alors que le score était de un partout, lui a même permis de montrer une autre facette de son talent, avec des rushs impressionnants sur l’aile droite, dont un au moins aurait mérité un meilleur sort. 

Dans la rotation, et même mieux ?

En 180 minutes, Timothée Pembélé a séduit tout le monde en s’affichant clairement comme une solution très sérieuse dans la rotation instaurée par Tuchel (qui avait décidé de faire souffler Marquinhos et Kimpembé en prévision du match de mardi contre Baskaséhir). 

« On a bien défendu, bien attaqué et bien respecté le système du coach », commentait, plein de maturité le jeune défenseur polyvalent après le match sur Téléfoot la chaine. « Ça s’est très bien passé. Le coach est content, le staff également, ainsi que l’équipe. »

Rapide, vif, mais aussi très attentif dans son placement, le jeune parisien a fait une entrée convaincante dans le groupe des joueurs candidats à une place dans la rotation. On peut même déjà le voir comme un concurrent direct à Dagba et Kehrer.  Une chose est sûre : il est prêt à bousculer la hiérarchie.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi