jeudi 29 septembre 2022

Pierre Latour : « Je veux apporter des résultats à l’équipe »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Meilleur jeune du Tour 2018 (13ème du général), le nouveau leader de Total Direct Energie pense déjà à la Grande Boucle et a soif de victoires en quittant, à 27 ans, AG2R, son équipe de toujours. Entretien avec Pierre Latour.

En signant chez Total Direct Energie avez-vous le sentiment de prendre un virage décisif dans votre carrière ?

C’est un grand changement. Je vais appréhender une nouvelle manière de faire du cyclisme.

Quel genre de leader allez-vous être ?

J’espère obtenir les meilleurs résultats possibles pour bien trouver ma place et mon niveau au sein de l’équipe. Je veux apporter des résultats à l’équipe. Il faudra qu’on soit tous solidaires. Si un coureur est bien placé sur des étapes ou sur certaines courses voire sur un classement général, cela ne me dérangera absolument pas de rouler pour lui. Pourquoi ne pas le faire si lui est mieux ?

Que pensez-vous du tracé du Tour de France ?

C’est un beau tracé avec un départ en Bretagne (Brest). Très vite, les étapes pour puncheurs vont arriver. Cela va bien se battre pour avoir le maillot jaune dès le départ. Il y aura 58 km de

chrono (27 et 31) sur tout le Tour. Cela fait quelques années que cela n’avait pas été aussi long. Cela risque d’être un Tour ouvert. Il n’y a pas trop d’arrivées au sommet. Souvent on monte le col et on redescend derrière. L’issue pourrait peut-être se jouer entre les favoris sur le dernier chrono (entre Libourne et Saint-Emilion).

« J’ai coché la 10ème étape du Tour »

C’est donc un Tour plus classique ?

C’est un peu moins pour purs grimpeurs que les dernières années avec pas mal d’arrivées au sommet. Mais cela restera un Tour difficile. Il y a quand même pas mal d’étapes où il faudra être assez en prise. Cela devrait faire le jeu des puncheurs grimpeurs.

Le parcours vous plaît-il ?

Cela peut être un bon parcours pour moi avec un peu de chrono et moins de “vraie” montagne que certaines fois. Après, il faudra voir la forme du moment. En plus, on passe pas loin de chez moi quand on arrive à Valence. J’ai coché cette étape (10ème). Cela fait plaisir de passer sur ses terres. La dernière fois qu’on est passé par Valence ce devait être en 2018 (13ème étape). C’était un bon souvenir. J’ai hâte de revenir sur le Tour et sur mes routes d’entraînement.

J’aimerais gagner une étape sur cette épreuve davantage que de viser une place sur le général. On verra comment cela se goupillera. J’aime aussi l’étape du Mur de Bretagne (2ème). J’avais fait 2ème en 2018 (derrière Dan Martin, Ndlr). Dans notre équipe, il y a Alexis Vuillermoz qui a gagné une étape en 2015 (Mur-deBretagne). Ce devrait être de bons souvenirs pour pas mal de monde dans l’équipe.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi