dimanche 23 juin 2024

Pierre-Olivier Murat (président de Rodez) : « C’est incroyable ce qu’ils font ces gamins ! »

SAINT-ETIENNE - RODEZ (VENDREDI, 20H30)

À lire

SAINT-ETIENNE – RODEZ (VENDREDI, 20H30)

La rencontre avec Didier Santini, les valeurs de son équipe, l’avenir du stade… Le président du RAF, Pierre-Olivier Murat, nous répond en exclusivité, avant le match de play-offs contre Saint-Etienne.

Président, pour commencer, revenons sur l’arrivée de Didier Santini sur le banc, en décembre 2022. Il n’avait jamais entraîné à ce niveau…

Didier, je le suivais depuis un petit moment… J’ai rencontré trois entraîneurs en tête à tête. Sa philosophie de jeu, la philosophie de l’homme, a confirmé ce que je pensais de lui. 

C’est un choix gagnant

Ça fait 19 ans que je suis président, on travaille depuis très très longtemps pour structurer le club. On est passé de la CFA2 à la Ligue 2 et maintenant à ces barrages… Didier nous a amené un nouveau souffle, une nouvelle fraîcheur. Avec un jeu très offensif. Il participe grandement à cet aboutissement. 

Comment définissez-vous votre équipe ?

On n’a aucune star, mais des valeurs. On va toujours de l’avant, même quand on défend, on va toujours de l’avant. Il n’y a pas de joueurs au dessus d’un autre. C’est ce qui est beau. Ça reflète notre pays de l’Aveyron, qui est très solidaire, sans mettre les uns en valeurs plus que les autres. C’est le travail d’un groupe. Ce sont les valeurs de la région et ça, Didier l’a très bien compris.

« Quoi qu’il arrive, la saison elle est réussi. On n’a aucune pression, il faut qu’on reste nous même »

Historiquement, jamais un quatrième ou un cinquième de Ligue 2 a réussi à monter en Ligue 1 via les barrages…

Quoi qu’il arrive, la saison, elle est réussi. On n’a aucune pression, il faut qu’on reste nous même. A Saint-Etienne, on doit jouer à fond, comme on le fait depuis le premier match de la saison. Après, le foot… Les statistiques, les pronostics… Je ne sais pas s’il y a beaucoup d’équipes professionnelles qui se sont qualifiées aux tirs au but en ayant raté les trois premiers… Notre équipe est pleine de vie. On ne le dit pas assez, mais c’est le plus jeune effectif de Ligue 2. C’est incroyable ce qu’ils font ces gamins ! 

Beaucoup de joueurs sont, soit en fin de contrat, soit prêtés, ça ne vous inquiète pas un peu ?

Non, pas du tout. Chaque année c’est comme ça. Là on s’en aperçoit plus parce qu’on fait une saison de dingues. Mais on travaille toute l’année. On ne se réveille pas au mois de juin en étant en panique. On travaille très sérieusement toute l’année… Après, il n’y a pas que l’argent qui compte. Aller ailleurs, ce n’est peut-être pas aussi fabuleux que ce que l’on vit aujourd’hui. 

Ce que vous montrez peut aussi attirer des joueurs…

C’est sûr qu’on n’est plus vu pareil par les gens de l’extérieur. Nos résultats montrent aussi qu’on est un vrai club de Ligue 2. Ça peut faire réfléchir ceux qui pensaient signer dans un club plus ambitieux. 

Avec aussi ce nouveau stade…

Il va être fabuleux. On le voit aujourd’hui avec le « L », dès les premiers matchs de la saison prochaine, ce sera un « U », avec l’ouverture de l’ancienne tribune présidentielle, face aux caméras, et puis d’ici la fin de l’année, il sera terminé. On a déjà une ambiance extraordinaire, avec des spectateurs très proches des joueurs. C’est ce qui nous correspond. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi