jeudi 25 juillet 2024

Portugal – France : Antoine Griezmann, le facteur X

PORTUGAL - FRANCE (21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

PORTUGAL – FRANCE (21H)

Didier Deschamps n’a pas le choix : pour éliminer les Portugais, les Bleus ont impérativement besoin de retrouver un bon Antoine Griezmann. Au sélectionneur de le mettre dans les meilleures dispositions.

Avec quatre matchs fantomatiques, dont un passé aux deux tiers sur le banc, Antoine Griezmann nous doit une revanche. Après avoir réussi une belle saison avec l’Atletico de Madrid (22 buts en 43 matchs, toutes compétitions confondues), le n°7 des Bleus n’a pas le droit de quitter l’Euro sur une si mauvaise impression. 

Pour l’instant, Antoine Griezmann a tout raté

Placé un peu dans toutes les positions par Didier Deschamps depuis le début de la compétition (y compris sur le banc), le vice-capitaine de l’équipe de France a un rôle primordiale à tenir. Surtout avec un Kylian Mbappé moins souverain. Coups de pied arrêtés mal tirés, manque d’efficacité, erreurs techniques… le natif de Macron a tout raté jusqu’à maintenant.

Seule alternative aux milieux de terrain très physiques convoqués par Didier Deschamps pour cet Euro, le joueur aux 30 passes décisives avec les Bleus est indispensable pour faire la transition entre le bloc défensif et les attaquants, comme il avait si bien réussi à le faire lors de la Coupe du Monde, jusqu’à la finale. 

Didier Deschamps doit le mettre dans les meilleures conditions

Les contreperformances de Griezmann ne lui sont pas uniquement imputables. Si une partie de l’explication est certainement son niveau physique, son placement sur le terrain n’y est pas étranger. Contre la Belgique par exemple, il a passé la majorité du temps sur un côté, dans un rôle qui n’est pas le sien et où on aurait préféré voir Bradley Barcola ou Ousmane Dembélé. 

S’il est assuré d’être titulaire face au Portugal, il faudra attendre les premières minutes du match pour connaitre sa zone d’influence. Tout le monde l’attend dans un rôle de faux meneur de jeu, en soutien des attaquants. Avec une conviction : c’est en le mettant dans les meilleures conditions qu’on a le plus de chances de le récupérer à son meilleur niveau. 

Le programme du vendredi 5 juillet :

Espagne – Allemagne (18h, TF1 et BeIN Sports)

Portugal – France (21h, M6 et BeIN Sports)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi