jeudi 25 avril 2024

Pour Jean-Michel Larqué, le problème des Verts, c’est Bernard Caïazzo

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Après avoir remporté son premier match de Ligue 1 cette saison de façon héroïque, dimanche, l’AS Saint-Etienne espérait une autre bonne nouvelle dans la semaine avec la vente du club. Mais Bernard Caïazzo s’y oppose…

Si le projet mené par le prince cambodgien, Norodom Ravichak, a tourné au vinaigre (le club a porté plainte pour tentative d’escroquerie), en revanche, celui porté par le tandem Roussier – Bodmer, soutenu par un fonds d’investissement américain était en très bonne voie.

Mais voilà, cette candidature n’est pas du gout de Bernard Caïazzo. C’est la version défendue par Jean-Michel Larqué hier sur RMC, accusant le co-président de l’ASSE de freiner des deux pieds. « Il est évident que lui, aujourd’hui, veut faire de l’argent sur la vente », a expliqué la légende des Verts, dans l’émission Rothen s’enflamme.

« Non seulement il veut faire de l’argent mais il veut en plus garder des prérogatives. Je pense que Jean-Michel Roussier n’est pas bien vu (par Caïazzo), parce que si son projet l’emporte, Roussier va entrer à la Ligue. Et aux dépens de qui ? De Caïazzo (…) Et pendant ce temps, le club cool ».

En quelque sorte, pour Jean-Michel Larqué veut « le beurre et l’argent du beurre », ce qui pourrait couter très cher au club.

Toujours dans une situation sportive très délicate, malgré sa victoire sur Clermont, les Verts ont besoin de se renforcer cet hiver pour espérer se maintenir. Et seule la vente peut  donner les moyens au club de le faire. D’où la nécessité de tout régler avant la fin de l’année…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi