samedi 26 novembre 2022

Pourquoi Bernard Tapie ne mérite pas sa statue à Marseille

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Faut-il, oui ou non, ériger une statue en l’honneur de Bernard Tapie, ou rebaptiser le Stade Vélodrome à son nom ? C’est loin d’être évident si on prend en compte le lourd passé judiciaire de l’ancien président de l’OM…

L’information est passée pratiquement inaperçue dans les médias, mais le 5 octobre, jour d’OM – Sporting, deux jours après la date anniversaire du décès de Bernard Tapie, l’un de ses fils a annoncé lancer une cagnotte pour  ériger une statue en l’honneur de son père.

Au passage, Laurent Tapie a regretté que la Municipalité, comme le club, n’aient rien fait dans ce sens. « C’est quand même assez classique dans tous les clubs que, quand une figure emblématique décède, on fasse quelque chose » a-t-il déclaré sur CNews. « Robert Louis-Dreyfus a été pendant 13 ans le président de l’OM. Sous sa présidence, l’OM n’a strictement rien gagné. Et dès qu’il est mort, on a renommé le centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. Et c’était normal de le faire. Donc il n’est pas normal que le président qui a permis à l’OM de devenir ce qu’il est n’ait rien. Comme la mairie ne fait rien, que le club ne fait rien, c’est moi qui vais le faire. […] Je vais lancer une souscription pour que tous ceux qui aimaient mon père au-delà des supporters de l’OM, se cotisent pour faire une statue qui sera une image qui a existé, des joueurs qui le portaient avec la Coupe d’Europe ».

« C’est un escroc, il a sali le football avec le scandale de Valenciennes. Il est discrédité »

Des déclarations qui posent la question de l’image de Bernard Tapie, au delà de celle perçue par les supporters. Et de la légitimité de lui  ériger une statue. Le dimanche 3 octobre, Samia Ghali, première adjointe à la mairie de Marseille, avait ouvert la polémique en estimant qu’il fallait « étudier de manière sérieuse » le fait de renommer le Stade Vélodrome au nom de l’ancien président de l’OM.

Une perspective qui avait notamment fait violemment réagir Perigo Légasse, journaliste et chroniqueur pour RMC et Marianne. « Je suis sereinement et amicalement scandalisé et indigné » a-t-il expliqué dans l’émission Estelle Midi. « Je l’adore, mais  c’est un escroc, il a sali le football avec le scandale de Valenciennes. Il est discrédité. C’est  comme si on donnait le nom de Dominique Strauss-Khan à un couvent ». Une réaction un peu excessive, qui vaut pour le nom du stade, mais peut-être encore davantage pour un projet de statue.

A l’heure où on déboulonne des statues à gogo, un peu partout dans le pays, est-il judicieux d’ériger une statue à un homme qui a été condamné à trois reprises (affaire VA-OM, l’affaire du Phocéa et l’affaire Testut), le poussant même en prison pendant environ 6 mois, en 1997 ?  Celui qui fut président de l’OM entre 1986 et 1995 a également été condamné par l’Etat à payer 403 millions d’euros d’indemnités dans le cadre de l’affaire du Crédit Lyonnais.

D’un point de vue strictement sportif, oui, Tapie mérite sa statue, mais…

Si on se base exclusivement sur un point de vue sportif, Bernard Tapie mérite largement sa statue. Sous sa présidence, le club a remporté la Ligue des Champions (1993), quatre titres de champion de suite (89/90/91 et 92) et une Coupe de France (1989).

La question est de savoir si ces résultats sportifs, dont le principal (la victoire en Ligue des Champions) date de plus de 29 ans, lui offrent cette légitimité.  Dans un peu plus de sept mois, l’OM fêtera les 30 ans de sa victoire à Munich. D’ici là, le débat va sans aucun doute déchainer les passions, au sein d’un club qui n’en manque pas et qui les vit avec excès…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi