jeudi 2 février 2023

Pourquoi Châteauroux n’est pas une équipe de National comme les autres

Châteauroux - PSG (Vendredi 6 janvier , 21h)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Ce n’est pas un club de National comme les autres que le PSG va rencontrer en 32ème de finale de la Coupe de France.  La Berrichonne appartient à un prince saoudien qui veut ramener le club en Ligue 1.

Depuis le 9 mars 2021, si La Berrichonne de Châteauroux est de nouveau présidée par Michel Denisot, emblématique président du club de la capitale (et de La Berrichonne), il vit sous pavillon saoudien. Alors en Ligue 2 (mais relégable en puissance), La Berrichonne est devenue le 5ème club d’United World Group, qui appartient au prince Abdullah bin Mossad, l’un des petits fils d’Abdelaziz Al Saoud, fondateur de l’Arabie Saoudite. Après Sheffield United (actuel 2ème en Championship), K. Beerschoft VA (2ème division belge), Al-Hilal United (Arabie Saoudite) et Kerala United (Inde).

Un ensemble éclectique, avec des clubs (en dehors d’Al-Hilal, club le plus titré d’Arabie Saoudite) de petite envergure, mais au fort potentiel, symbole de la philosophie du groupe soudien. « Notre vision est de faire de La Berrichonne de  Châteauroux, un club compétitif et fédérateur, jouant le plus haut possible dans le football français », expliquait d’ailleurs Abdullah Al-Ghamdi, le PDG d’United Wolrd Group, en débarquant.

La Berrichonne, très en retard sur ses ambitions

Objectif : retrouver la Ligue 1 dans 4 à 5 ans. En voilà bientôt deux de passés et La Berrichonne est encore loin du compte. Marco Simone, nommé pour faire monter le club, a été éjecté dès le mois d’octobre 2021, alors que Châteauroux n’était que 8ème de National.

En novembre dernier, Mathieu Chabert (ex Bastia) a subi le même sort, pour être remplacé par Maxence Flachez, sur le banc de l’équipe, classée 14ème, deux petites points au dessus du Paris Atlético, premier relégable.

Avec 7 millions d’euros, l La Berrichonne a le 2ème meilleur budget du National (derrière Nancy), mais n’a pas défrayé la chronique des transferts cet été. Alors que le club a beaucoup dégraissé, après l’échec de la saison 2021/2022 (terminée à la 5ème place), il a très peu recruté, se contentant essentiellement du prêt de jeunes joueurs.

Les structures du club entièrement rénovées

La grande majorité des investissements concernent les structures du club (nouveau Centre de formation, nouveau complexe d’entraînement, rénovation du stade Claude Jamet, qui accueille la réserve, et des locaux accueillant l’administratif…). Des investissements prévus avant le rachat, du club qui doivent lui permettre de grandir, appuyés par l’argent des Saoudiens.

Avant la réception du PSG (vendredi à 21h), les Castelroussins pensent davantage à rattraper le temps perdu en championnat, qu’à un exploit en Coupe de France.

Mais il est clair que les joueurs de Flachez, qui sont quasiment tous de fervents supporters de Neymar et ses coéquipiers, ne cracheraient pas sur un exploit retentissant…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi