jeudi 23 mai 2024

Pourquoi Kylian Mbappé (PSG) va marcher sur le Barça

BARCELONE - PSG (MARDI, 21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

BARCELONE – PSG (MARDI, 21H)

Très critiqué après son match aller raté, Kylian Mbappé se doit à lui-même de répondre sur le terrain avec une masterclass.

Javier Pastore l’affirme : « Il n’y a aucune raison de douter de lui ». Passé complètement à côté du match aller, Kylian Mbappé est forcément très attendu lors du match retour. Pour espérer se qualifier pour les demi-finales, le PSG aura besoin d’un grand Mbappé. « Je suis persuadé qu’on va avoir un grand Mbappé », assure l’Argentin dans les colonnes du Parisien. « C’est le joueur qui aura le plus d’envie de se qualifier, il va prendre ses responsabilités et faire un très grand match. »

A LIRE AUSSI : LUIS ENRIQUE TIENT SON EQUIPE

1. Kylian Mbappé a toujours répondu aux critiques sur le terrain

Après toutes ses périodes compliquées, durant lesquelles il a été au coeur de polémiques, Kylian Mbappé a toujours répondu sur le terrain. La dernière en date, c’était face à la Real Sociedad lors du match retour. Après avoir été remplacé en cours de match contre Rennes, puis sorti à la mi-temps à Louis II face à Monaco, le n°7 du PSG a été  fortement critiqué pour son attitude et son niveau de jeu. Quelques jours après, il était l’auteur d’une masterclass à San Sebastian, en inscrivant un doublé. 

2. Il ne peut pas arriver au Real Madrid, après s’être fait humilier par Barcelone

Il a raté son match contre Barcelone et il le sait. Alors qu’il va être très suivi en Espagne lors de ce match retour, Kylian Mbappé sait qu’il ne peut pas passer au travers une fois de plus. Son égo va prendre le dessus pour le pousser encore un peu plus à sortir le grand jeu, comme ce fut le cas il y a un mois contre la Real Sociedad. Jamais dans sa carrière, le natif de Bondy n’a été aussi fort que dans ces conditions. 

3. Luis Enrique va le mettre dans une situation plus confortable

Avec des choix offensifs différents au coup d’envoi, Luis Enrique va le mettre dans une position plus confortable. Notamment avec un véritable attaquant de plus au coup d’envoi (Bradley Barcola ou Gonçalo Ramos), capable de mobiliser les défenseurs espagnols, qui ne pourront pas défendre à deux ou trois sur lui, comme ce fut le cas au Parc des Princes. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi