mardi 23 avril 2024

Pourquoi le but de Kylian Mbappé est valable : explications pour le Nuls

À lire

L’Espagne ne digère pas la défaite de son équipe en finale de la Ligue des Nations. Au cœur des débats : le but de la victoire accordé à Kylian Mbappé à la 80ème minute, qui, sur les images, semble entaché d’un hors-jeu flagrant. Sauf que le règlement dit e contraire. Explications simples et rapides.

Après les contestations des joueurs sur le terrain, puis les commentaires des Espagnols en conférence de presse, c’est la presse ibérique qui s’est emparée de la polémique aujourd’hui, estimant que la VAR s’est trompée.

Dans les faits, les arbitres (de champ et de la VAR) ont appliqué le règlement, estimant que le défenseur espagnol (Eric Garcia, en l’occurrence) avait « remis en jeu » Kylian Mbappé en touchant le ballon.

« L’arbitre nous a dit qu’Eric Garcia voulait jouer le ballon et que ça tue le hors-jeu », a d’ailleurs expliqué le capitaine de la Roja, Sergio Busquet. En clair, si le joueur du Barça s’était effacé, sans chercher à intercepter la passe de Théo Hernandez pour Kylian Mbappé, et surtout, s’il avait cherché à dégager, le but aurait été refusé.

Ce que dit le règlement

En fait, ce n’est pas l’arbitre, ni la VAR, qui ont validé le but, mais le règlement. Depuis 1978, la loi 11 du jeu stipule que « l’attaquant n’est plus hors-jeu si le ballon lui est arrivé par un geste involontaire de l’adversaire ». Mais en revanche, si l’attaquant était visé par le passeur au début de l’action (ce qui était le cas), le but peut-être refusé. 

Aujourd’hui, la situation est présentée de façon un peu différente : « Il n’y a infraction de hors-jeu que si un joueur prend part au jeu alors qu’il était en position de hors-jeu au moment où le ballon a été touché en dernier par un coéquipier ». On peut aussi l’expliquer ainsi ainsi : « Un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire, y compris de la main ou du bras, n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position ».

Pour ce qui concerne Kylian Mbappé, ce n’est pas un coéquipier qui a touché le ballon en dernier, mais un adversaire, dont le geste est jugé “délibéré”, ce qui a obligé les arbitres à valider le but.

Pourquoi Eric Garcia remet Mbappé en jeu

Le but aurait toutefois pu être refusé – et c’est là tout l’objet de la polémique – si le geste d’Eric Garcia avait été considéré comme « un sauvetage ». Hors ce n’est pas le cas. Le défenseur espagnol donne plus l’impression de vouloir jouer le ballon pour son gardien, ou intercepter le ballon, que de vouloir dégager en touche.

Donc, selon le règlement, le but de Kylian Mbappé devait être validé par la VAR qui a pu voir tous les ralentis avant de se décider.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi