vendredi 14 juin 2024

Pourquoi l’OM ne doit pas sous-estimer le Karabagh FC

OM - Karabagh FC (21h)

À lire

Très peu connue dans l’Hexagone, l’équipe dirigée par Gurban Gurbanov se déplace ce soir dans la cité phocéenne. Malgré un début d’année compliqué, une certaine sérénité inappropriée règne dans le collectif marseillais à l’approche de cette rencontre.

Le Karabagh FC est habitué aux compétitions européennes

Le club Azeri (provient d’Azerbaïdjan), en est pas à sa première en Europe. En effet, ce ne sont pas moins de 39 matchs en League des champions dans l’histoire du club, avec un bilan positif de 16 victoires, 14 matchs nul et 9 défaites. Un bilan en partie gonflé par leurs participations aux barrages de qualification chaque année, mais ils sont tout de même capables de sortir des gros matchs, comme en 2017 où ils sont tombés dans le groupe de la mort en League des champions composé de la Roma, de Chelsea et de l’Atlético Madrid. Durant cette campagne, ils avaient accroché deux beaux matchs nuls contre l’équipe de Diego Simeone, mais ce n’était pas suffisant pour sortir de cette phase de poule. Qarabağ FKest surtout un grand habitué de l’Europa League avec plus de 80 matchs à son compteur. Cette année et pour la première fois de l’histoire, les Cavaliers sont présents dans une phase finale de Coupe d’Europe et ne comptent pas gâcher cette expérience.

Gurban Gurbanov aux commandes depuis 2008

Première de son championnat avec dix points d’avance, cette équipe sort d’une grosse victoire (6-0) en Coupe d’Azerbaïdjan, et arrive confiante dans ce match. Son entraîneur,  Gurban Gurbanov, a réussi à créer un collectif compact avec l’envie de vaincre. Le Karabagh FC est notamment l’équipe qui a eu le plus de possession en phase de poule malgré la présence de belles équipes, comme la Roma par exemple. Grand artificier de ce beau début de saison, l’entraîneur, arrivé en 2008 au club, est le premier moteur de cette envie. Mais il n’est pas seul. En effet, cette équipe peut se reposer sur un très bon Abdellah Zoubir, ailier gauche français passé par Lens, qui dynamite souvent les matchs avec sa technique.

Les Cavaliers peuvent aussi compter sur une charnière centrale expérimentée avec Medina et Medvedev (Capitaine), très bon à la relance et dans l’anticipation. Pour finir, Patrick Andrade, leur numéro 6 du Cap Vert qui gère le milieu de cette équipe à la perfection, est aussi un danger côté Karabagh FC. Alors, attention aux Marseillais qui se voient déjà au tour suivant, le Karabagh FC n’est pas à prendre à la légère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi