samedi 26 novembre 2022

Pourquoi Olivier Giroud pourrait rater la Coupe du Monde

À lire

Plébiscité par les supporters et certains joueurs, Olivier Giroud doit-il aller au Qatar en novembre ? Rien n’est moins sûr pour Didier Deschamps.

Pour la majorité des supporters des Bleus, c’était déjà une évidence, mais Didier Deschamps, lui, se pose toujours la question :  Olivier Giroud doit-il faire partie de la liste des 26 pour la Coupe du Monde ? Cette question, on n’a pas fini de l’entendre, d’ici l’annonce de la fameuse sélection pour le Qatar.

Car le raisonnement de Didier Deschamps va au delà de la qualité sportive du joueur de 36 ans (il les aura le 30 septembre). Echaudé par l’Euro et la difficulté à faire cohabiter les deux buteurs, le sélectionneur n’avait pas l’intention de retenir Giroud. Malgré la promesse du Milanais de se contenter d’être exemplaire dans un rôle de doublure.  « Je sais comment ça fonctionne : de tout temps, entre dire et faire, il y a un parcours. Je ne suis pas en train de dire que c’est impossible, mais ça fera partie de mes réflexions dans un proche avenir ».

Raphaël Varane plaide pour Olivier Giroud

Pas forcément convaincu par le discours de son numéro 9, Didier Deschamps le sera-t-il davantage par celui de ses joueurs ? Après le match contre l’Autriche, Kylian Mbappé est monté au créneau. « Quand tu es le deuxième meilleur buteur de l’Equipe de France, tu es un plus », a souligné le Parisien. « Il nous a rendu service aujourd’hui, et on espère qu’il le sera encore dimanche ».

Hier, en conférence de presse, c’était au tour de Raphaël Varane qui a plaidé pour lui. « On connaît son parcours, on sait la force mentale qu’il a. Ça a fait plaisir à tout le monde de le voir marquer, y compris le public. C’est quelqu’un qui est apprécié et respecté. On veut le voir le plus souvent possible avec le maillot bleu. » Le message est clair. Mais pas sûr d’avoir été entendu par Deschamps, qui n’avait pas hésité à se priver de Karim Benzema pendant de longues années, « pour le bien du collectif ».

Cette fois, c’est l’ambiance au sein des attaquants, que Deschamps pourrait protéger, en ne retenant pas Olivier Giroud. C’est d’ailleurs ainsi qu’il a procédé lors du « final four » de la Ligue des Nations, il y a un an, avec succès.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi