mardi 23 juillet 2024

Pourquoi Sedan a encore toutes ses chances de rester en National !

À lire

Malgré le refus de la FFF de suivre l’avis du CNOSF, le CS Sedan Ardennes a encore toutes ses chances de rester en National. Explications.

Du côté de Sedan et de Charleville- Meziere l’espoir renaît.  Un nouveau bouleversement reste en effet possible dans le championnat de football de National. La Fédération Française de Football pourrait être en effet obligée de réintégrer le CS Sedan Ardennes, en vertu d‘un règlement précis voté lors d‘une Assemblée fédérale réunie  à Nice le 18 juin 2022. Celui-ci prévoit expressément que le championnat de National doit comprendre 18 clubs. Or l’éviction surprise de Sedan prise par une décision non motivée du Comité Exécutif de la FFF, venant après l‘accord du CNOSF, a créé un vide juridique (puisqu’il n’y aurait plus que 17 clubs ), dans lequel semblent vouloir s’engouffrer les avocats  du CSSA.

Une pétition signée par 4500 supporters du CS Sedan Ardennes

L’attente est immense dans toute la population des Ardennes et au delà. De nombreuses voix se sont élevées dans toute la France, du journaliste Patrick Montel à Jacques Vendroux, du spécialiste du sport Vincent Chaudel, ou de joueurs comme Jean- Marc Ferreri, pour que le club historique, vainqueur de deux coupes de France, puisse continuer de défendre les couleurs des Sangliers dans le championnat de National 2023/2024  comme l’équité sportive le lui permet .
Une pétition signée par 4500 supporters a été lancée sur change.org. Le président de la FFF, Philippe Diallo, semble désormais prêt à intervenir pour assurer le sauvetage du CSSA qui , contrairement à Sochaux  ( FCSM) , a pu viabiliser son plan de reprise financier. Un plan solide orchestré sous la houlette du banquier Guy Cotret, ex président d‘Auxerre,  rejoint par de nombreux entrepreneurs (Gérard Lopez, président des Girondins de Bordeaux , Philippe Nabé, ex agent de Guendouzi, Robert Lafont patron d‘Entreprendre, des experts comptables…), le club des supporters et de nombreux politiques dont le dynamique maire de Sedan, Didier Herbillon,  qui a porté l’affaire devant le Tribunal administratif . Les Sangliers ne veulent pas mourir. Philippe Diallo pourrait refuser de leur donner le dernier coup de grâce .

Jean- François Martin

3 Commentaires

  1. Tellement peur de ne plus pouvoir supporter au niveau national ce clubs qui m est si cher au cœur et qui m accompagne depuis plus de 50 ans….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi