mardi 6 décembre 2022

Pourquoi Strasbourg a raté son début de saison

À lire

Après 8 journées, Strasbourg pointe à la 18e place du championnat. Bien loin de leur brillante saison passée, comment expliquer cette débâcle en Alsace ?

0, c’est le nombre de victoire au compteur pour le RC Strasbourg. C’est la seule équipe de ligue 1, et une des rares en Europe à courir après son premier succès. L’année dernière, le Racing avait pourtant frôlé l’Europe (6e à 3 points de Nice). Mais avait également fait peur aux gros du championnat. 3-3 à La Meinau contre le PSG, 3-0 à  Nice.  En ce début de saison, les joueurs de Julien Stéphan n’y arrivent pas.

Blessés, suspendus… Trop d’absents pour le Racing

« On a bricolé sur certains postes et cela nous a fait mal. Mais j’en prends la responsabilité. C’est moi le responsable de cette équipe et c’est donc moi le responsable de la situation actuelle », assumait Julien Stéphan après un énième match sans victoire.

En effet, les Alsaciens semblent maudits en ce moment. Pour la 8ème journée à Montpellier, Colin Dagba, Thomas Delaine, Adrien Thomasson et Ludovic Ajorque étaient absents pour des pépins physiques. Maxime Le Marchand et Sanjin Prcic, eux, purgeaient leur suspension.

Des points gâchés face à des adversaires à la portée des Alsaciens

En pleine trêve internationale, les strasbourgeois vivent un moment d’accalmie avant une nouvelle tempête probable, attendue en octobre : un calendrier compliqué pour les hommes de Stéphan, avec les réceptions de Rennes, Lille et de Marseille.

Mais les Alsaciens n’ont pas besoin de grosses équipes pour laisser filer des points. Strasbourg a perdu des matchs qui semblaient largement à leur portée : Clermont (0-0), dans une Meinau pleine à craquer, Brest (1-1, réduits à 10), Auxerre (0-1), ou encore Reims (1-1). 3 équipes de bas de tableau. Sans parler de la défaite à Montpellier juste avant la trêve (2-1) avec un but sur penalty à la 93ème minute.

Le duo de feu de la saison dernière, Ajorque – Gameiro, n’a débuté qu’un seul match !

Pourtant, les Alsaciens n’ont encaissé que 9 buts en 8 matchs, ils sont la 5e meilleure défense du championnat, illogique pour une équipe aussi mal classée. Les difficultés sont de l’autre côté du terrain : les hommes de Stéphan pêchent devant les cages adverses, 6 buts inscrits seulement. Seuls Ajaccio (4 buts) et Nice (5 buts) font pire.

Jérmy Bakeir

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi