samedi 13 juillet 2024

Premier League : 10 joueurs à suivre un peu plus que les autres…

À lire

Certains vont découvrir leur première compétition européenne, d’autres ont beaucoup de pression sur les épaules, voici une sélection de 10 joueurs à suivre durant cette saison de Premier League.

Eberechi Eze (Crystal Palace), la surprise du chef

Sa première sélection avec l’Angleterre en mai dernier est venue concrétiser un travail acharné du milieu de Crystal Palace. Son parcours professionnel fut compliqué, mais à 25 ans il est enfin devenu un incontournable de son équipe. Auteur de 10 buts et 4 passes décisives la saison dernière, il s’est sublimé. Son aisance balle au pied, sa qualité de transmission, son jeu dans les petits espaces et une superbe attitude face au but, l’Anglais a enfin pu s’exprimer librement. Avec cette saison de confirmation plus que réussie, le milieu de terrain pourrait bien créer la surprise cette année

Dominik Szoboszlai (Liverpool) est déjà prêt

Après seulement deux matchs avec les Reds, le Hongrois (photo) s’est déjà installé au milieu de terrain. Rapide, technique, avec un esprit de jeu très collectif, il avait déjà montré avec le RB Leipzig ce dont il était capable. Restant sur deux saisons pleines avec 10 buts et 10 passes décisives de moyenne, le joueur de 22 ans intègre un groupe des Reds fraîchement remanié. Non qualifié pour la Ligue des Champions, son apport offensif dans l’équipe pour aller chercher le titre de champion d’Angleterre sera évidemment à prendre en compte.

Moises Caicedo (Chelsea), 116 millions à rentabiliser

Acheté pour 116 millions d’euros à Brighton, l’Equatorien fut l’un des principaux acteurs de ce mercato estival. A 21 ans, il fait partie des joueurs les plus chers de l’histoire et est destiné à un grand avenir. Bien qu’il n’est que très peu de repère dans le championnat avec seulement une saison complète à son actif, le milieu de terrain ne passe pas inaperçu. Son physique impressionnant et sa qualité de récupérateur ont fait de lui un taulier avec Brighton l’an passé. Lorsqu’il évolue à son meilleur niveau, le football paraît si simple. Sous contrat jusqu’en 2031, ce grand espoir a encore beaucoup de temps devant lui mais il pourrait bien crever les écrans, dès cette année.

Kaoru Mitoma (Brghton) progresse à vitesse grand V

Avec Brighton, le Japonais est une machine à highlights ! Ses qualités techniques et sa conduite de balle digne des plus grands, illuminent les journées de Premier League. C’est simple, il suffit de revenir à ce week-end, et la rencontre face à Wolverhampton, pour voir le milieu de terrain une nouvelle fois s’illustrer. Auteur d’une incroyable percée en solitaire, il a dribblé un par un ses adversaires pour débloquer son compteur de but cette saison. En pleine ascension, il est parfois un peu trop enjoué et commet quelques pertes de balles. En  rectifiant certaines maladresses et en étant plus régulier, le Japonais a le potentiel de devenir l’un des meilleurs joueurs à son poste et c’est ce qu’on lui souhaite. Auteur de 10 buts et 7 passes décisives en 41 matchs la saison passée, il est le moteur de son équipe et peut réaliser une très grosse saison avec son équipe, engagée en Ligue Europa.

Pour Enzo Fernandez (Chelsea), il est l’heure d’assumer

Arrivée l’hiver dernier à Chelsea pour 120 millions d’euros, l’Argentin de Benfica avait été l’une des révélations de la Coupe du Monde au Qatar. Mais depuis qu’il évolue aux côtés des Blues, le milieu de terrain déçoit, à l’image de l’effectif du club londonien. Avec seulement deux passes décisives en 24 matchs, ses dirigeants attendent beaucoup mieux de sa part, et ils ne sont pas les seuls. Mais attention à ne pas jeter la pierre trop facilement sur le joueur de 22 ans, peut-être lui fallait-il du temps pour s’adapter à sa nouvelle équipe et au championnat Anglais. Cette année, le joueur formé à River Plate arrive préparé. Après avoir effectué la pré-saison complète avec les siens, le joueur de 22 ans s’est sans doute libéré, bien qu’il ait encore beaucoup de pressions sur les épaules. En tout cas, c’est le moment ou jamais d’assumer ses responsabilités.

Moussa Diaby (Aston Villa), le petit nouveau de la Premier League

Transféré à Aston Villa cet été pour 55 millions d’euros, le Français découvre la Premier League pour la première fois de sa carrière. Passé par la Série A, la Ligue 1 et la Bundesliga, c’est donc un quatrième championnat qui attend le Français, et pas des moindres. Ses deux dernières saisons plus que convaincantes avec le Bayer Leverkusen ( 15 buts et 12 passes décisives en moyenne toutes compétitions confondues) lui ont valu ses premières sélections avec l’équipe de France la saison passée. Dans une équipe qui dispute la Conférence League, l’attaquant doit encore prouver avant de se faire une place indiscutable dans l’effectif de Didier Deschamps. Avec l’Euro en approche et des places qui valent chères, c’est le moment où jamais pour Diaby de montrer ce qu’il à dans le ventre.

Isak pour porter Newcastle

Le Suédois a été l’une des révélations de Premier League la saison passée. Avec 10 buts et deux passes décisives en 27 matchs, il a été l’un des principaux acteurs du parcours de Newcastle pour accéder à la Ligue des Champions cette année. Dans la continuité de sa saison, il a déjà été buteur à deux reprises cette saison. Son talent et ses qualités techniques font des ravages face à ceux qui s’y confrontent et l’Europe peut permettre au joueur formé à Stockholm d’entrer dans une toute autre dimension. Cette année, il ne va pas découvrir l’Europe mais c’est tout comme puisqu’il n’a joué que 7 minutes au total dans la plus grande des compétitions. Dans une équipe taillée pour jouer en Ligue des Champions, ses adversaires l’attendent de pied ferme et nous aussi.

Bukayo Saka (Arsen  l), ses débuts en LDC

Lui aussi va faire ses premiers pas dans la plus grande des compétitions européennes cette année. De retour, sept ans après, en Ligue des Champions, les vice-champions d’Angleterre se sont créés une équipe qui, sur le papier, est capable d’aller remporter le trophée. Si Martin Odegaard, Kai Havertz ou encore la nouvelle recrue Declan Rice sont des joueurs qui

valent le détour, c’est bien Bukayo Saka qu’il faudra surveiller. L’ailier anglais évolue à son meilleur niveau avec les Gunners. L’an passé il a délivré 11 passes décisives et trouvé 15 fois le fond des filets en 48 apparitions avec le club Anglais. Il a aussi brillé avec l’Angleterre, inscrivant 10 buts et 3 offrandes en 19 matchs toutes compétitions confondues. Sa capacité à provoquer l’adversaire avait notamment fait énormément de mal aux Bleus, lors du quart de finale qui les opposait à l’Angleterre en décembre dernier. Ses débuts en Europe seront à ne pas louper.

Josko Gvardiol (Manchester City), le défenseur le plus cher de l’histoire

Le défenseur Croate est devenu, durant ce mercato, le défenseur le plus cher de l’histoire. Acheté 90 millions au RB Leipzig par Manchester City, le joueur de 21 ans a fait ses débuts en Premier League cette saison. S’il n’a joué que 12 petites minutes face à Burnley, Josko Gvardiol a parfaitement assumé son rôle pendant 90 minutes face à Arsenal en finale de Community Shield et Newcastle, pourtant auteur de 5 buts lors de la première journée. Très éveillé, il a fait parler ses qualités défensives et à très bien protégé les cages d’Ederson. Celui qui a tant brillé avec Leipzig la saison passée et en Coupe du Monde avec son pays fait forcément partie des joueurs à suivre cette saison.

Erling Haaland (Manchester City), peut t-il faire encore mieux ?

Cela peut paraître comme une évidence mais le Norvégien sera forcément un joueur à suivre cette saison, si ce n’est le joueur à suivre de Premier League. Sa saison stratosphérique avec Manchester City la saison dernière ( 52 buts et 9 passes décisives en 53 matchs) parle d’elle-même. Concurrent direct pour le ballon d’or, le buteur des Citizens est attendu au tournant. Si lors de son ultime saison, il a marqué les esprits de toute la Premier League, le meilleur buteur du championnat anglais sur une saison (35 réalisations) a tout de même manqué à l’appel dans certains grands rendez-vous. Notamment en finale de Ligue des Champions ou de Community Shield. Déjà buteur à deux reprises face à Burnley lors de la première journée, l’attaquant a démarré sa saison sur les chapeaux de roues. Avec l’Euro 2024 qui se rapproche, Haaland va devoir fort à faire s’il veut qualifier son pays pour la compétition. Une chose est sûre, il faudra surveiller le golgoth Norvégien de près.

Mattys Bernard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi