lundi 24 juin 2024

EXCLU : proche de Macron, Karl Olive explique pourquoi Kylian Mbappé est devenu beaucoup plus qu’un footballeur

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Proche de la famille Mbappé, et du Président de la République, l’ancien journaliste de Canal+ et ancien maire de Poissy, Karl Olive n’hésite pas à mettre Kylian au même niveau que Pelé et d’en faire une priorité nationale !

Depuis quand connaissez-vous Kylian Mbappé ?

C’est son oncle, Pierre Mbappé, un très bon footballeur qui a joué à Viry et en football d’entreprise au CNET Orange, qui m’a parlé pour la première fois de son filleul, il y a 15 ans. Kylian n’était pas grand… mais il avait déjà du talent. Je l’ai retrouvé quelques années après au centre de formation de Monaco où j’intervenais dans le cadre des médias trainings que je proposais aux jeunes joueurs du club.

Au milieu de jeunes qui s’engouffrent toujours dans les mêmes poncifs, il sortait déjà du lot avec une vraie réflexion qui lui vient forcément de son éducation. Il a de fortes valeurs familiales car sa famille a toujours été au coeur de sa trajectoire de vie.

Kylian Mbappé, un footballeur intelligent

S’il n’avait pas été footballeur…

(il coupe)… il aurait réussi dans n’importe quel domaine parce qu’il est intelligent; chef d’entreprise, ingénieur, ses études auraient été brillantes. Parce que quand vous discutez avec lui, si vous ne le connaissez pas, vous ne pouvez pas deviner qu’il est footballeur. Sa reconversion le démontrera.

Et sportivement, le mettez-vous déjà au niveau d’un Platini, d’un Zidane… ?

Sportivement, en 2018 il était au niveau du Pelé de 1958 dans son côté imprévisible, innovant, dans son insouciance de jeunesse. Il a en commun avec Pelé les changements d’appuis, le côté très agile, déroutant, avec Platini l’intelligence de jeu; savoir avant de recevoir ! Il n’est plus qu’un simple buteur, il est aussi un fantastique passeur avec une grande qualité dans les transmissions. A 24 ans, il a le potentiel pour rejoindre Pélé, Maradona et Messi car il ne lâche jamais rien.

Economiquement, que représente-t-il ?

Beaucoup de gens ont fait les gros yeux en découvrant le montant de son salaire alors que je considère qu’il ne s’agit pas d’une dépense pour le PSG plutôt d’un investissement. Car il fait désormais partie du patrimoine national français. Sa position dans la société va bien au-delà du foot. Mbappé à Paris, ça n’a pas de prix. Il faut le garder, le choyer, l’aimer. Carilaaussibesoindeça!Ilestunécosystème à lui tout seul au PSG avec l’assurance de jouer à guichets fermés partout où il passe.

« Le président de la République a compris qu’il représentait bien davantage qu’un simple footballeur, mais la France »

Que pouvez-vous nous dire sur le jeune homme qu’il est hors des terrains ?

Pour ça, je vais mettre ma casquette de président du Variétés Club de France qu’a rejoint son papa, Wilfried. Pour mes 50 ans, Kylian m’a transmis une vidéo dans laquelle il me souhaitait un bon anniversaire. Il n’était pas obligé. Pourtant, il l’a fait et ça démontre sa générosité. Il a un coeur énorme et il aide énormément de personnes en situation de handicap, participe à beaucoup d’opérations caritatives. Sans calcul et sans médiatisation.

Comment imaginez-vous son avenir ?

Le conserver à Paris devrait être une priorité nationale et c’est d’ailleurs pour cette raison que le Président de la République est vite entré en relation avec lui. Parce qu’Emmanuel Macron a compris que Kylian représentait bien davantage qu’un simple footballeur, mais la France.

Kylian est-il conscient de ce qu’il représente dans la société française ?

Oui, et c’est d’ailleurs ce qui le caractérise aussi, parce qu’il n’a pas peur d’assumer cette dimension. Ça le rend plus fort quand ça pourrait être un handicap pour quelqu’un qui ne serait pas préparé ou assez fort pour assumer. Kylian représente bien la trajectoire des gens ordinaires qui deviennent extraordinaires, comme rendre possible l’impossible. Il lit Victor Hugo, il s’intéresse à la musique, à la variété française… il fait partie de ces grands personnages qui parviennent à se façonner un destin extraordinaire.

Il a quand même quelques défauts… ?

Oui, parce qu’il est jeune, il peut avoir un accident, une sortie médiatique mal maîtrisée. Cela lui est déjà arrivé. Il l’a reconnu. Il faut l’accepter. Sportivement, son jeu de tête est perfectible. Si on le compare à celui de Pelé, il a du retard. Mais Pelé a 30 ans quand il marque de la tête en finale de la Coupe du Monde 1970 face à l’Italie. Kylian n’a encore que 24 ans et a déjà marqué deux finales de Coupe du monde de son empreinte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi