mardi 18 juin 2024

ProLigue : les 10 joueurs qui ont marqué la saison

À lire

Comme chaque fin de saison, la rédaction se penche sur les handballeurs qui ont marqué l’édition 2023/2024 de ProLigue.

Meilleur joueur : Matteo Fadhuile (Tremblay)

Pour sa deuxième saison avec Tremblay, Matteo Fadhuile (22 ans), le demi-frère d’Elohim Prandi élu lui joueur de l’année en StarLigue, a confirmé qu’il était l’une des pièces maîtresses de la formation du 93. Si, au niveau statistiques, Fadhuile a moins marqué, il s’est mué en véritable meneur de jeu en choisissant ses tirs et affichant plus de 75% de réussite !

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du hand

Meilleur gardien : Nicolas Gauthier (Cherbourg)

Après son périple en Finlande, aux Riihimäki Cocks, Nicolas Gauthier (28 ans) a confirmé qu’il n’avait rien perdu de son talent. Avec Cherbourg, il a joué les premiers rôles et tout laisse à penser qu’après Massy et Saran, il sera encore le meilleur gardien de ProLigue cette saison.

Meilleur entraîneur : Chérif Hamani (Tremblay)

C’est l’année de la consécration pour le coach du Tremblay Handball. Après avoir fait notamment le bonheur de Pontaul-Combault ces dernières années, Chérif Hamani a réalisé une grande année ponctuée par une montée.

Meilleur espoir : Mathis Beauchef (Besançon)

Arrivé de Nantes l’été dernier, Mathis Beauchef (23 ans) a confirmé tout son talent sous le maillot de Besançon. Malgré un championnat délicat avec le GBDH, le jeune ailier a marqué les esprits.

Meilleur second rôle : Jean-Pierre Dupoux (Tremblay)

Il a été l’un des hommes forts de Tremblay. Arrivé, il y a un an, de Pontault-Combault, l’international brésilien s’est tout de suite adapté à ses nouvelles couleurs pour enfin retrouver la StarLigue à 32 ans.

Meilleur défenseur : Aurélien Padolus (Pontault-Combault)

Si la formation de Seine-et-Marne est toujours en haut du classement, c’est notamment grâce à l’apport d’Aurélien Padolus. A 27 ans, l’arrière gauche a été l’un des patrons de la défense du PCHB grâce notamment à plus de 200 neutralisations cette saison. Personne n’a fait mieux.

Meilleur intercepteur : Rohnan Conte-Prat (Nancy)

Avec Nancy, il a été à son avantage et notamment au moment de récupérer plus de 60 ballons. Rohnan Conte-Prat (26 ans) a permis à la formation lorraine de croire à une possible participation au Final Four de ProLigue. L’an prochain, c’est à Aix que Conte-Prat renouera avec la StarLigue, sept ans après.

Plus belle ambiance : Gymnase Jean Jaurès (Cherbourg)

En attendant d’avoir une nouvelle salle à Chantereyne, le public de Cherbourg a été impressionnant pour pousser les Mauve et Blanc et croire au Final Four jusqu’au bout. Le Kop Mauve l’annonce aux adversaires en les accueillant dans le chaudron et il continue d’être une référence depuis 2017.

Plus beau maillot : Valence

A la lutte pour le maintien, le Valence Handball a marqué les esprits grâce à son maillot. Avec son équipementier Eldera, ils ont opté pour un rouge vif qui laisse entrevoir le regard féroce de sa mascotte, le Bélier.

Oscar d’honneur : Vincent Gérard (Istres)

Le portier de 37 ans a décidé de quitter sa cage à l’issue des JO 2024. Diminué par une pubalgie lors de son arrivée à Kiel, Vincent Gérard a quitté l’Allemagne sans même jouer avec les Zèbres. Il a pu rebondir en ProLigue, en février, et à Istres pour préparer les Jeux de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi