jeudi 25 avril 2024

PSG : Antonio Conte sur le banc, une vraie bonne idée

À lire

Selon de nombreux médias, le sort de Mauricio Pochettino est scellé. Le futur entraîneur pourrait être Antonio Conte. Un profil qui ne manque pas de charme.

Nous en parlions le 25 mars dernier, Antonio Conte est plus proche que jamais de rejoindre le Paris Saint-Germain cet été. L’entraîneur italien, déjà courtisé avant l’arrivée de Thomas Tuchel, pourrait enfin débarquer dans la capitale. Si on pèse le pour et le contre, on se dit que ce serait une vraie bonne idée…

Une stabilité défensive de retour

Au Paris Saint-Germain, le technicien italien retrouverait son « chouchou », Achraf Hakimi, qui a réalisé sa meilleure saison sur le plan individuel l’an dernier à l’Inter, sous les ordres du technicien italien, avec 7 buts, et 8 passes décisives en championnat. De l’autre côté, Nuno Mendes, ancien pensionnaire du Sporting Portugal, ou il avait exclusivement joué dans le même système. Dans le système de jeu prôné par Conte, ces deux joueurs seront les plus heureux. Pour les 3 axiaux, Marquinhos et Presnel Kimpembe ont déjà connu ce système sous Thomas Tuchel, une aubaine.

Une animation défensive qui a fait ses preuves en Angleterre.  Depuis qu’Antonio Conte a récupéré l’équipe des Spurs, ils encaissent quasiment deux fois moins de buts : 1 but par match, contre 1,6 avec Nuno Espirito Santo.

Un entraineur offensif…

Mais attention, Antonio Conte n’est pas un entraîneur défensif. Au contraire, il a une philosophie :  proposer un football attractif, tourné vers l’avant. Quoi de mieux que l’effectif du Paris Saint-Germain, pour proposer ce fameux jeu ?

A la vue de la puissance offensive de l’équipe, on ne peut que se dire qu’il fera encore mieux que ses 89 buts avec l’Inter, en championnat l’année dernière. C’est aussi le cas cette année. Lorsqu’il reprend l’équipe, elle marque moins d’un but par match. Résultat 6 mois plus tard ? C’est 47 buts en 23 matchs de championnat.

Des points d’ombres subsistent…

Cependant, le vainqueur du championnat d’Italie 2021 a aussi ses défauts. Un point noir important dans le parcours d’Antonio Conte : son incapacité à emmener loin ses équipes en Ligue des Champions. En témoigne son meilleur parcours dans la compétition : un quart de finale avec la Juventus en 2013. Lui qui a pourtant prouvé partout où il est passé, en remportant notamment la Première League avec Chelsea, possède un plafond de verre dans la compétition de la coupe aux grandes oreilles. Risqué, quand on est autant obnubilé par le Ligue des Champions qu’au PSG…

Avec Conte, ça finit rarement bien…

Entraîneur à fort caractère, le technicien a souvent eu des divergences d’idées avec sa direction qui ont conduit à un départ. Parfois en conflit avec ses joueurs, comme à Chelsea, c’est un entraîneur « court-termisme ».

Un point noir, qui pourrait se transformer en force.  Dans un club enquête de renouveau, rongé par les passes droits et certaines mauvaises habitudes… Antonio Conte pourrait vite devenir l’homme de la situation. Celui qui remet tout le monde à sa place. Du joueur aux dirigeants.

Un effectif intéressant, un cadre compliqué pour un entraîneur au fort caractère…  Ça ressemble  à un « quitte ou double ».

Bien sûr, ce n’est pas le mieux de changer d’entraîneur tous les deux ans, mais pourquoi ne pas transformer cela en une véritable plus value, en donnant un coup de pied dans la fourmilière…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi