vendredi 24 mai 2024

PSG – Bayern : comment « l’affaire Neuer » plombe le club bavarois

PSG - Bayern (21h)

À lire

Au coeur d’un Bayern qui ne va pas si bien que cela, ce que l’on appelle « l’affaire Neuer » (qui s’est cassé la jambe au ski) plombe encore un peu plus l’ambiance au sein d’un club pas aussi dominateur que cela…

Il voulait se « vider la tête » en passant quelques jours à la montagne pour recharger ses batteries avant une deuxième partie de saison importantissime pour son club. Mais c’est avec un certain embarras que Manuel Neuer annonçait finalement sur son compte Instagram, début décembre, s’être « cassé la jambe » sur les pistes, tout en précisant que l’opération qui en a découlé s’était « très bien passée ».

Quoi qu’il en soit, le gardien de la Manschaft, qui est à n’en pas douter meilleur dans les buts que sur les pistes, a de fait mis un terme à sa saison, suscitant l’irritation de sa direction.

Les excuses de Neuer, avant le clash

« Les dirigeants du Bayern étaient sous le choc. Personne ne pouvait rien dire au début » a affirmé Emmanuel Neuer au moment de son retour de vacances. « J’ai mis une photo dans notre groupe WhatsApp et je me suis excusé. J’ai aussi appelé les responsables, je me suis excusé et j’ai dit que j’étais désolé » a-t-il poursuivi, conscient que son absence jusqu’à la fin de la saison représente pour son club un énorme préjudice, alors que le Bayern lutte pour garder la tête de la Bundesliga et affronte le PSG en huitième de finale de la Ligue des Champions.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Déjà quelque peu en froid avec ses dirigeants au sujet de son indisponibilité, Neuer n’a récemment pas arrangé son cas en critiquant ouvertement la direction munichoise, suite au licenciement de Toni Tpalovic, entraineur des gardiens du club depuis plus de 10 ans, et victime de ses relations tendues avec Julian Nagelsmann.

« Ce coup m’a frappé extrêmement fort. Les responsables du club me l’ont annoncé, cela sortait de nulle part », s’est-il indigné lors d’une interview pour le journal The Athletic début février.

Une sortie qui n’a pas plus à plusieurs figures historiques du club, et c’est le moins que l’on puisse dire. L’emblématique gardien de but du Bayern a rapidement été rappelé à l’ordre par son président Oliver Khan, mais c’est surtout Lothar Matthaus, autre légende du Bayern, qui s’est montré le plus ferme envers le champion du monde 2014.

Une amende record, de 1,5 million d’euros, qui ne passe pas

« Il a skié avec négligence et donne maintenant une interview non autorisée dans laquelle il attaque avec véhémence le club » a affirmé l’ancien joueur de l’Inter Milan, invitant ainsi Manuel Neuer à la discrétion et l’humilité, alors que sa blessure met en difficulté son club, qui a été obligé de recruter un nouveau gardien pour palier son absence, en la personne de Yan Sommer.

Mais « l’affaire Neuer » ne s’arrête pas là. Alors que le club envisage de lui faire payer une amende record (on parle d’environ 1,5 millions d’euros), son cas fait débat dans un vestiaire où l’ambiance n’est pas au beau fixe depuis le début de saison, et encore moins le retour de la Coupe du Monde. Beaucoup de joueurs se rangent derrière leur capitaine, ce qui fragilise la position de Nagelsmann, qui n’a pas les meilleurs rapports du monde avec son gardien, notamment depuis la mise à l’écart de Tpalovic.

Après une élimination prématurée en huitième de finale de la Ligue des Champions la saison dernière (les Bavarois ont été sortis par Villarreal), une deuxième contre performance de suite viendrait encore plomber la saison du Bayern, qui, à 14 journée de la fin de la saison, n’a qu’un petit point d’avance sur l’Union Berlin et trois sur le Borussia Dortmund.  

Adrien Nerozzi-Banfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi