mardi 25 juin 2024

PSG : Christophe Galtier, la carrière avant les sentiments

À lire

Sauf très improbable retournement de situation, Christophe Galtier va prendre la suite de Mauricio Pochettino sur le banc du PSG. Portrait d’un entraîneur passé de l’OM à l’OL, puis Saint-Etienne et maintenant le PSG, sans état d’âme.

Né à Marseille, formé à l’OM où il jouera quatre ans (en deux fois), entraîneur adjoint (au côté d’Alain Perrin) à Lyon, puis à Saint-Etienne, avant de prendre les Verts en main, puis de finir au PSG… : le moins que l’on puisse dire, c’est que Christophe Galtier sépare sa vie privée et ses ambitions professionnelles.

Marseille (où il a aussi été entraîneur adjoint à la fin de sa carrière de joueur), Lyon, Saint-Etienne et maintenant Paris : l’enfant des Caillols ne s’embarrasse pas de sentiments, à l’heure de faire les meilleurs choix pour sa carrière.

Christophe Galtier, un enfant de l’OM, plus que Zidane

Plus qu’un Zinedine Zidane, qui a toujours gardé ses distances avec le club marseillais, Christophe Galtier a grandi à l’OM, en tant que joueur mais aussi qu’entraîneur. A l’image de son premier poste, en tant qu’adjoint de Bernard Casoni, à partir de 1999. Il fera même un passage, en duo avec Albert Emon, sur le banc en tant qu’entraîneur principal.

Une époque compliquée pour l’OM qui se battait surtout pour jouer le maintien. Véritable soldat de l’OM, Galtier ira jusqu’à monter au front en avril 2000, lors de la réception de Monaco. Dans le tunnel du Vélodrome, à l’abris des caméras, une bagarre éclate avant le match entre les deux équipes.

Accusé d’’avoir voulu intimider les Monégasques qui jouaient le titre, alors que l’OM jouait le maintien, les Marseillais (joueurs et staff techniques) s’en prennent aux stars de l’ASM. Christophe Galtier aurait alors giflé Marcelo Gallardo. Un geste qui lui vaudra une suspension de six mois, et une reconnaissance éternelle de la part des supporters de l’OM. Même s’il a toujours plaidé non coupable. « J’ai été lourdement sanctionné alors qu’il n’y a pas d’image. Je ne l’ai jamais frappé et je prends six mois de suspension » explique-t-il.

Il apprend son métier au côté d’Alain Perrin, avant de lui prendre sa place

Après avoir appris son métier au côté d’Alain Perrin, à Marseille, Lyon, puis Saint-Etienne, il finit par prendre sa place sur le banc des Verts lors de la saison 2009/2010. Le 15 décembre 2009 exactement. Encouragé par son mentor lui-même, le Marseillais prend place sur la banc d’une équipe stéphanoise bien mal embarquée (10 défaites en 17 journées).

Sans faire d’éclats, mais en profitant surtout du faible niveau de Grenoble, Le Mans et Boulogne-sur-Mer), Galtier permet aux Verts d’éviter la relégation. Confirmé dans sa fonction par le duo Romeyer-Caïazzo, le nouveau coach des Verts passe ses diplômes, et s’implante de plus en plus au cœur du projet sportif stéphanois. Grâce à lui, des joueurs comme Dimitri Payet, Blaise Matuidi ou Pierre-Emerick Aubameyang prennent une autre dimension et contribuent au redressement du club, qui remporte la Coupe de la Ligue en 2013.

Un succès qui met fin à 32 ans sans titre pour les Verts. Les saisons suivantes verront les Stéphanois retrouver goût à l’ambition et disputer régulièrement la Coupe d’Europe.

Fin 2017, six mois après avoir quitté Saint-Etienne, fâché avec ses présidents, Christophe Galtier va poursuivre sa marche en avant à Lille. D’abord appelé pour sauver le club de la relégation, au lendemain de la mise à l’écart de Marcelo Bielsa, Galtier va emmener le club du Nord vers les sommets.

L’histoire d’amour avec Nice finit mal

Malgré une interdiction de recruter en janvier 2018, il sauve le club de la relégation. La saison suivante, le LOSC termine deuxième, puis quatrième en 2020, avant de remporter le titre en 2021.

Pour parvenir à de tels résultats, Christophe Galtier s’appuie sur son charisme et ses qualités de meneur d’homme. A chaque fois, comme il a pu le faire avec les Verts, il parvient à tirer le meilleur de ses groupes

Trois fois vainqueur du Trophée UNFP du meilleur entraîneur de Ligue 1 (en 2013 avec Carlo Ancelotti, en 2019 et en 2021), Christophe Galtier est présenté comme le meilleur entraîneur français après Deschamps.

L’été 2021 va donner lieu à une sévère bataille en coulisses. D’un côté Lyon qui veut rebondir après une saison compliquée avec Rudi Garcia, de l’autre Nice, qui s’est lancé dans un projet ambitieux avec INEOS et qui en a fait sa priorité. A la surprise générale, Galtier choisit les Aiglons, avec qui il signe un contrat de 3 ans, le 28 juin de l’année dernière.

Guardiola et Di Matteo sont partis de rien pour gagner la Ligue des Champions sur le banc du Barça et de Chelsea

Le mariage des ambitions, entre le GYM et le Marseillais, va tourner court. Alors que l’équipe termine seulement 5ème (qualifiée pour la Ligue Europa Conférence), la qualité du jeu, les défaites face à ses mal classées, et surtout, l’échec en finale de la Coupe de France contre Nantes, vont ternir son image au près des supporters niçois.

Ceux qui en faisaient le meilleur entraîneur en Ligue 1, en début de saison, ne veulent plus de lui sur la Côte d’Azur. Pourtant, sans le point de pénalité infligé à la suite des incidents de Nice – OM, le GYM serait en Ligue Europa…

Dès la première rumeur de l’intérêt du PSG, où Luis Campos, devenu son ami depuis leur collaboration à Lille, veut le faire venir, le Marseillais est poussé vers a sortie. De star du banc, il devient presque un paria.

Son arrivée dans la capitale, présentée comme « un choix par défaut », après le refus de Zinedine Zidane, est le fruit d’un concours de circonstances (arrivée de Luis Campos à la direction sportive, refus de Zidane…) qu’il est prêt à assumer.

Comme avant lui un certain Pep Guardiola, inconnu comme entraîneur avant de prendre les rennes du Barça (et de tout gagner), ou même un Di Matteo, qui a remporté la Ligue des Champions avec Chelsea.

Avec seulement un match nul (pour cinq défaites) en Ligue des Champions dans sa carrière, Christophe Galtier part de loin. Mais cela ne lui a jamais fait peur. Celui qui dit : « On nait entraîneur », attaque les plus belles années de sa vie.

(avec Yanis Dandjinou)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi