dimanche 2 octobre 2022

PSG : Angel Di Maria, un maestro aux multiples atouts

À lire

Angel Di Maria, encore auteur d’une très belle saison, entame sa sixième année dans le club de la Capitale où il a trouvé une stabilité, probablement parce que son style de jeu fin et technique plait dans la ville lumière.

PIED GAUCHE

Le pied gauche est l’arme fatale d’Angel Di Maria. L’ailier droit argentin ne rate rien ou presque avec son pied fort. Passes, centres, tirs, gestes techniques tout y passe. Sa grande qualité dans les derniers gestes fait de lui un joueur ultra décisif et extrêmement important dans le 4-4-2 ou 4-3-3 de Thomas Tuchel. C’est d’ailleurs grâce à son magnifique pied gauche qu’il nous a gratifiés de 12 buts et 18 passes décisives toutes compétitions confondues en 2019/2020. Il est d’ailleurs spécialiste avec son pied gauche de deux gestes techniques superbes : l’enroulée et le ballon piqué. A noter aussi des extérieurs de grande classe.

PIED DROIT

Moins impressionnant que son pied gauche en toute logique (Di Maria est gaucher), son pied droit n’en reste pas moins très bon. Il est capable de l’utiliser à bon escient et reste tout de même décisif. Il lui permet aussi d’être imprévisible et il est donc compliqué pour ses adversaires de savoir quel pied il va utiliser pour dribbler ou passer.

TÊTE

S’il faut trouver un point faible à Angel Di Maria, c’est bien son jeu de tête. Plus souvent au départ du centre qu’à la réception, il n’est pas le joueur qui viendra marquer sur un corner. Malgré son mètre quatre-vingt, il n’est pas assez puissant pour concurrencer les défenseurs centraux bien plus puissants que lui : il ne fait que 75 kilos et parait très fin. Il préfère utiliser sa tête pour réfléchir et garder son sang-froid pour être décisif lors des matches importants à l’image de ses deux passes décisives et de son but en demi-finale de la Ligue des Champions contre Leipzig. Toujours bon lors des grands matches, il doit encore apprendre à ne pas se faire sanctionner inutilement en s’énervant, en témoigne son carton jaune reçu contre Dortmund en toute fin de match pour une querelle avec Emre Can.

COUP FRANC

Sur coup franc aussi “El fideo” impressionne. En 2019, Opta, la référence en termes de statistiques, avait annoncé que le joueur du Paris Saint Germain affichait une réussite de 20 % de réussite sur coup franc direct sur les deux dernières années. Il en avait inscrit 9 sur 45 tentés. A titre de comparaison, Neymar était seulement à 12,5%. L’Argentin avait notamment inscrit un coup franc extraordinaire lors du Clasico contre l’OM à environ 35 mètres du but gardé par Yohann Pelé.

VISTA

Di Maria n’est pas le meilleur passeur du PSG et l’un des meilleurs de la Ligue des Champions (27 depuis 2003 !) pour rien. Au-delà de tout réussir, il réussit tout au bon moment et au bon endroit. Sa vista n’est plus à prouver, et elle est une de ses principales qualités. Passes en profondeur, passes dans les pieds, centres dans la bonne zone, le n°11 du PSG voit tout ce que plein de joueurs ne voient pas, et c’est là qu’il excelle. C’est aussi pour cela qu’il n’est passé que par de grands clubs. A Benfica, au Real Madrid, à Manchester United et au Paris Saint Germain, il a fait l’unanimité quasiment dans chacun des clubs.

CARDIO

En ce qui concerne son envie, Angel Di Maria est sur courant alternatif. Parfois très engagé, parfois moins. C’est quand il l’est qu’il est le plus dangereux. Offensivement tout d’abord, mais aussi parce qu’il revient aider son latéral sur les phases défensives, ce qui permet à toute l’équipe d’être soulagée.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi