mardi 4 octobre 2022

PSG : Gianluigi Donnarumma mérite-t-il plus de jouer que Keylor Navas ?

À lire

Contrairement aux prévisions (et aux intentions du club), Keylor Navas n’a pas quitté le PSG avant la clôture officielle du mercato. De quoi relancer le débat sur le choix de Christophe Galtier, de faire de Gianluigi Donnarumma le gardien n’°1 du PSG.

S’il a multiplié les récompenses individuelles la saison dernière (meilleur joueur de l’Euro 2021, Trophée Yachine, meilleur gardien de l’année par l’IFFHS en 2021 et meilleur gardien de l’année 2021 en Ligue 1), l’international italien n’a pas encore complètement convaincu les supporters du PSG.

Beaucoup préfèrent parler de son match à Madrid, son jeu au pied approximatif et ses sorties pas toujours maitrisées. Le jugement des fans parisiens devient vite une comparaison avec Keylor Navas, avant une véritable analyse de son jeu.

Des stats qui se valent pour 2021/2022

Pourtant, à ce jeu là, il est difficile de choisir un des deux. La saison dernière, Keylor Navas a joué 25 matchs (toutes compétitions confondues) pour 24 buts encaissés et 9 clean sheets, quand Gianluigi Donnarumma a joué 23 rencontres , pour 23 buts encaissés et 8 clean sheets.

En Ligue des Champions, Navas n’a jamais réussi à garder sa cage inviolée, mais ça compense avec la boulette de Donnarumma à Madrid. Surtout que Navas est le gardien qui a emmené le PSG successivement en finale et en demi-finale de la Ligue des Champions

Bref, la seule chose qui semble réellement les séparer, c’est leur âge (23 ans pour l’Italien, 35 ans pour le Costaricien) et la durée de leur contrat ‘jusqu’en 2026 pour Donnarumma, 2024 pour Navas).

Grosse pression sur Donnarumma

Si on a salué la capacité du PSG à avoir réussi à transférer de nombreux indésirables (22 départs au total, dont Draxler, Icardi, Gueye et Herrera…), en revanche, l’échec Navas peut inquiéter. La présence de l’ancien du Real (au moins jusqu’au mois de janvier) va mettre une pression supplémentaire sur Gianluigi Donnarumma. Pas samedi pour le match contre Nantes, mais dès mardi lors de la réception de la Juventus.

spot_img

1 COMMENTAIRE

  1. Il vaut mieux avoir deux bons gardiens qu’un gardien peu fiable, vous ne pensez pas? La concurrence peut être un aiguillon positif si les deux sont traités de façon équitable par le club. L’avenir (sinon le présent) appartient, certes, à Donnarumma mais vu les nombreux matches auquel le PSG va être confronté cette saison, il y aura des possibilités pour que les deux jouent régulièrement. Si pour des raisons qui nous échappent, is ne peuvent cohabiter, il y a toujours la possibilité de prêter Navas à l’étranger (Allemagne, Belgique, Espagne ou Italie). Au PSG de gérer intelligemment, cette abondance de talent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi