jeudi 25 avril 2024

PSG : pourquoi Navas a joué contre Reims et ne jouera pas contre Nice

PSG - NICE (MERCREDI, 21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

PSG – NICE (MERCREDI, 21H)

On a parfois un peu de mal à comprendre la logique de Luis Enrique dans son turnover intensif. Mais d’ailleurs chaque choix de l’Espagnol, il y a souvent une (très) bonne raison.

Fidèle à son habitude, Luis Enrique a procédé à un large turnover, dimanche pour la réception du Stade de Reims à l’occasion de la 25ème journée de Ligue 1 (2-2). Si on pouvait s’attendre à voir Kylian Mbappé de nouveau commencer le match sur le banc, ce qui a été longuement commenté, en revanche, le fait de voir Keylor Navas dans le but a surpris presque tout le monde (en dehors du Quotidien Du Sport, qui l’avait annoncé)Depuis, beaucoup s’interrogent sur la titularisation du gardien de but costaricain face à Reims, alors que son contrat touche à sa fin en juin prochain et qu’il va quitter le PSG. 

Keylor Navas a besoin d’avoir du temps de jeu

Il y a pourtant une explication très claire derrière cette titularisation. Alors que beaucoup d’entraîneurs titularisent leur gardien n°2 en Coupe de France, ce n’est pas le choix de Luis Enrique, qui souhaite mettre les meilleurs joueurs sur le terrain lors des gros matchs (au passage, c’est pourquoi Mbappé sera titulaire contre Nice). Et pour l’entraîneur espagnol, remporter la Coupe de France, que Paris n’a plus gagné depuis 2021, est une priorité. Ainsi, Gianluigi Donnarumma, aligné en huitièmes de finale face à Brest, sera de nouveau dans le but contre Nice, en quarts de finale. 

Cela n’empêche pas que Luis Enrique souhaite donner du temps de jeu à Keylor Navas, ce qui sera bien utile si Gianluigi Donnarumma n’était pas en mesure de jouer lors d’un match « important », comme par exemple, un quart de finale de Ligue des Champions (blessure, suspension…).

Gianluigi Donnarumma meilleur aux tirs au but

On a vu lors du match contre Reims, que Navas n’était pas complètement serein, ce qui l’a d’ailleurs amené à la faute en début de match (il aurait dû s’emparer du ballon qui venait de passer devant lui) avant la grossière erreur d’Hakimi. Une fébrilité logique chez un gardien de but qui joue très peu.

Si Donnarumma a été choisi pour jouer en Coupe de France, c’est aussi pour anticiper sur une possible séance de tirs au but. Une issue au match tout à fait envisageable quand on sait que Nice a la meilleure défense de Ligue 1 (à égalité avec Brest) et qu’il n’y aura pas de prolongation. Or l’Italien, qui mesure près de 2 mètres, est plus efficace dans cet exercice. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi