dimanche 2 octobre 2022

Transferts : Et pourquoi pas Messi, Neymar et Ronaldo au PSG l’année prochaine ?

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Messi parce qu’il est en fin de contrat, CR7 parce qu’il en rêve, ou Donnaruma parce qu’il est peut-être le futur meilleur gardien du monde sont des options crédibles pour un PSG toujours plus attiré par ceux qui brillent. 

Plus que pour cet hiver, c’est vers l’été prochain que le PSG s’est tourné depuis longtemps pour confirmer sa montée en puissance et s’appuyer – les dirigeants l’espèrent -, sur les prolongations de contrat de Mbappé et Neymar. Avec ses deux stars, Leonardo aurait peut-être moins de marge financière, mais de sérieux atouts sportifs pour convaincre les meilleurs de rejoindre la capitale française. Et comme tout se prépare en amont, le directeur sportif brésilien est depuis longtemps en contact avec deux joueurs en fin de contrat, Lionel Messi d’abord, Gianluigi Donnarumma ensuite. Le premier, qui ne prolongera pas avec le Barça, est une affaire en or à saisir. Nonobstant son salaire faramineux (90 M€ par an), la tendance l’amenait en fin d’année vers Manchester City, où Guardiola vient de prolonger son bail et l’attend à ses côtés.

Mais les difficultés financières de Citizens aux prises avec le fair-play financier pourraient faire le bonheur des Parisiens, à l’affût sur ce coup là… et encouragés par Neymar à tout faire pour reconstituer le duo et créer avec Mbappé un trio fantastique MNM ! L’opération est difficile, mais pas impossible à condition que « La Pulga » ne soit pas trop gourmande. A 33 ans, l’international argentin se donne encore trois années supplémentaires. Parce qu’il y a Neymar, parce qu’il y a Mbappé et un projet d’envergure, parce que c’est Paris, une ville qui le fait rêver, et une Ligue 1 moins exigeante que la Premier League, Messi sera à l’écoute des propositions parisiennes. C’est déjà énorme. Parce que le montage financier sera difficile à réaliser, le chemin est encore très long, mais la seule perspective de voir réunis les trois meilleurs joueurs du monde actuels est suffisamment alléchante pour se donner tous les moyens de réaliser l’opération. En coulisses, déjà proches du Barça et de la star argentine, les Qataris s’activent… 

Pour CR7, c’est le PSG ou rien 

Le cas de Gianluigi Donnarumma, 21 ans, en fin de contrat au Milan AC, est évidemment différent. L’international italien est une vieille connaissance de Leonardo du temps de son passage à Milan et une cible naturelle pour préparer l’après Navas qui ne semble pas se plaire dans la Capitale. Les Rossoneri sont en négociation pour le faire prolonger, mais sans en avoir forcément, ni les moyens financiers, ni les ambitions sportives. Avec un salaire de 6 M€ par an, Donnaruma sera forcément plus exigeant, surtout si le transfert est gratuit. Sa volonté est de jouer la Ligue des Champions le plus vite possible et si le PSG lui offre 10 M€ par an, il sera Parisien la saison prochaine. Cristiano Ronaldo n’est pas en fin de contrat (juin 2022)… mais en fin de carrière. A 35 ans, déçu de ne pas pouvoir surfer sur la vague d’une Juventus trop limitée au niveau européen, il envisage de plus en plus sérieusement de ne pas aller au terme de son bail et d’étudier toutes les possibilités qui s’offrent, encore, à lui.

A part de prendre une destination exotique, vers le Golfe ou les USA, de rentrer chez lui au Portugal, s’il ne veut pas revenir au Real ou à Manchester, il n’y a que Paris qui puisse l’attirer pour un dernier défi. Mais là encore, comme durant toute sa carrière, il pourrait se retrouver en concurrence avec un certain Messi… à la différence près de 60 M€, le transfert estimé de CR7. Là encore, tout pourrait dépendre de l’identité du futur coach parisien. En fin de contrat en juin, Tuchel sait son avenir lié à ses résultats en Ligue des Champions. La finale de Lisbonne lui a offert un peu de sérénité, mais les difficultés lors de la phase de groupes cette saison ont fragilisé sa position.

Pour le remplacer, les noms ne manquent pas de Massimiliano Allegri à un retour de Laurent Blanc, de Mauricio Pochettino à Thiago Motta, un autre ancien joueur du club. Si Leonardo préfèrerait Allegri, qu’il connaît bien, le président opterait davantage pour le profil de Pochettino, les deux dirigeants ne se rejoignant que sur un seul candidat, Zinedine Zidane. Aussi alléchante soit-elle, cette piste relève encore de l’utopie même si Zizou a toujours entretenu d’excellentes relations avec le Qatar, depuis son rôle d’ambassadeur pour la Coupe du Monde 2022. Ses origines marseillaises et son contrat jusqu’en 2022 à 13 M€ par an ne plaident pas (encore) pour une option qui pourrait aussi pousser Mbappé à rester à Paris. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi