dimanche 2 octobre 2022

Qualifications (Europe) : une Coupe du monde sans Lewandowski, ni Haaland ?

À lire

Alors que la fin de la phase de poules des éliminatoires approche en Europe, certaines stars ont du souci à se faire, pendant que des grosses nations comme l’Italie, le Portugal ou l’Espagne pourraient bien devoir passer par les barrages…

Alors que les éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022 continuent de battre leur plein, la qualification de plusieurs grosses équipes européennes est loin d’être acquise.

Notamment parce que le règlement s’est durcie : seul les premiers des dix groupes iront directement au Qatar, fin 2022. Les dix deuxièmes, auxquels ont ajoutera les deux meilleures équipes de la Ligue des Nations non qualifiées, joueront les barrages.

Il s’agira de gagner deux matchs (à chaque fois à élimination directe) pour faire partie des trois derniers élus sur les treize équipes européennes appelées à jouer le Mondial.

Si la France, Belgique, l’Allemagne et le Danemark, qui dominent largement leur groupe, sont bien partis pour obtenir leur billet, d’autres nations, comme le Portugal, l’Espagne, ainsi que le champion d’Europe en titre, l’Italie, ne sont pas encore certains d’en être. La Norvège d’Haaland et la Pologne de Lewandowski pourraient même ne pas se qualifier pour les barrages !

Groupe A :

Le Portugal n’est pas en tête du groupe, mais seulement deuxième à un point de la Serbie. Pas de panique : Ronaldo et ses coéquipiers ont un match en retard. Mais le 11 novembre, quand la Serbie sera au repos, les Portugais devront impérativement gagner en Irlande (demain, le Portugal joue le Luxembourg et la Serbie reçoit l’Azerbaïdjan).

Groupe B

L’Espagne est leader du groupe, mais ne compte qu’un point d’avance sur la Suède qui a joué un match de moins. Si les Suédois battent la Grèce demain soir, ils passeront devant avec deux points de plus. De quoi nous promettre un Espagne – Suède de feu, le 14 novembre prochain.

Groupe C

En cas de victoire en Lituanie demain soir, la Suisse reviendra à égalité avec l’Italie en tête du groupe, avec le même nombre de match. De quoi faire d’Italie – Suisse, le 12 novembre prochain, une finale pour la qualification !

Groupe D

C’est le groupe de la France. Dans le pire des cas (si la Bosnie gagne ces trois derniers matchs), il ne reste plus que trois points à prendre aux Bleus pour valider leur billet. Battre le Kazakhstan au Stade de France le 13 novembre ne devrait pas être un gros problème.

Groupe E :

Il ne faut pus qu’un petit point aux Belges pour valider leur billet pour le Qatar. Si la République Tchéque et le Pays-de-Galles ne gagnent pas en Biélorussie et en Estonie, ce soir, Hazard et ses partenaires seront alors qualifiés officiellement.

Groupe F :

Le Danemark y est presque. Un succès contre l’Autriche demain soir et ce sera officiel, quelques soient les autres résultats du groupe F.

Groupe G :

Il faudrait un petit miracle pour que la Turquie de Burak Yilmaz se qualifient directement. Les Turcs risquent même de laisser la deuxième place à la Norvège qui est à deux points des Pays-Bas, leaders. Pour Haaland et ses coéquipers, une qualification passera par un succès aux Pays-Bas lors de la dernière journée. Une défaite pourrait en revanche priver les Norvégiens des barrages, si la Turquie reste à seulement deux points derrière.

Groupe H :

C’est le groupe le pus chaud des éliminatoires de la zone Europe. La Croatie et la Russie ont toutes les deux 16 points et se partagent la tête. La Slovénie, six points derrière, est détachée. La programmation, lors de la dernière journée, d’un certain Croatie – Russie promet du sport !

Groupe I :

Sensation dans le groupe I où l’Albanie pourrait priver la Pologne de Coupe du Monde ! Si la qualification de l’Angleterre, qui occupe la tête du groupe est quasi actée, en revanche l’Albanie, deuxième, rêve de barrage. Les Albanais ont un point d’avance sur Lewandowski et ses copains. Et même s’ils doivent aller jouer en Angleterre, ils peuvent rêver…

Groupe J :

C’est pratiquement fait pour l’Allemagne qui peut même valider son billet ce soir en cas de victoire en Macédoine du Nord (six points derrière, tout comme l’Arménie, qui joue en Roumanie).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi