dimanche 26 mai 2024

Qui est Denis Le Saint (Stade Brestois), le président que personne ne connait ?

À lire

Il est sans doute l’un des présidents de club les plus discrets de la Ligue 1. A la tête du club Breton depuis mai 2016, l’ancien joueur de district de 58 ans est complètement inconnu du grand public. Portrait d’un businessman aux multiples facettes.

Un passionné de foot, un vrai. Comme il le dit lui-même, « j’ai commencé le foot à 7 ans pour le finir à plus de 40 ans ». Denis le Saint, (très) discret président du Stade Brestois, actuellement 16ème de Ligue 1, a grandi dans la petite commune bretonne de Bourg Blanc, où il a passé l’intégralité de sa carrière de joueur, dans le club amateur des Gars de Saint Yves de Bourg-Blanc, en seniors, au niveau départemental.

Il a repris l’entreprise familiale de ses parents

C’est dans ce petit village d’à peine plus de 3500 habitants, situé à moins de 15 kilomètres de Brest, qu’il a grandi avec ses amis et sa famille, et joué au football. Une passion rythmée par les exploits de son club de cœur, le Stade Brestois.

Mais avant de prendre la tête du club breton, qu’il aimait aller supporter avec ses proches au stade Francis le Blé, Denis le Saint s’est d’abord aventuré dans le milieu du commerce de produits frais, en rejoignant l’entreprise familiale de ses parents, « Le Saint », créée en 1978 par Yvonne et Louis le Saint.

Avec son frère Gérard, Denis le Saint a pris la tête de ce business en 2008 pour faire de ce qui était à l’origine une petite entreprise familiale, le leader indépendant de la distribution en circuit court sécurisé de produits frais en France.

Au fil des ans, l’entreprise « Le Saint » est même devenue un partenaire de choix du Stade Brestois, et est aujourd’hui l’un des sponsors du club. Ainsi, en 2016, lorsqu’Yvon Kermarec décide de quitter la présidence du club breton, le destin de Denis le Saint est tout tracé. Le mardi 10 mai, il est élu lors d’une assemblée générale extraordinaire président de son club de cœur, aux côtés de son frère, Gérard le Saint, qui devient son conseiller.

4 entraîneurs en 7 ans de présidence, Denis Le Saint à la mode brestoise

Affirmant d’amblée ses ambitions, notamment celle de faire revenir le club breton en Ligue 1, le nouveau président veut surtout redonner aux supporters le plaisir de retourner au stade. Avec un projet fort : un nouveau stade, qui devrait voir le jour en 2026.

Parole tenue, à l’issue de la saison 2018-2019, Brest termine deuxième de Ligue 2 et remonte en Ligue 1 pour la saison 2019-2020, une première depuis 2013. Après être toujours parvenu à sauver son maintien sur les trois dernières saisons, le club breton est actuellement 16ème de Ligue 1, mais a connu de nombreuses zones de turbulences depuis le début de la saison, en témoignent le départ soudain de Michel Der Zakarian en octobre 2022, suivi de l’arrivée d’Éric Roy en janvier, après un intérim de près de trois mois par plusieurs adjoints du club.

Au total, Eric Roy est le 4ème entraîneur (sans compter les intérimaires) depuis qu’il est à la tête du club. Un rythme conforme à celui de ses prédécesseurs, dont il a été imprégné depuis tout petit. Sans faire de vagues.

Adrien Nerozzi-Banfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi