dimanche 28 février 2021

Qui sera le meilleur sprinteur sur les grandes courses en 2021 ?

À lire

Movistar, un retour au premier plan pour Valverde et ses coéquipiers ?

Avec très peu de victoires au compteur en 2020, l'équipe espagnole Movistar va devoir impérativement redresser la barre. Quand on...

Ivan Garcia Cortina : « Je vais vivre des moments forts avec Movistar »

Après quatre saisons chez Bahrain, l’Espagnol Ivan Garcia Cortina, vainqueur de la 3ème étape de Paris-Nice en 2020, s’est...

Qhubeka Assos : Fabio Aru, fer de lance d’une équipe en plein renouveau

L'ex-équipe NTT Pro Cycling désomais Qhubeka Assos a pu, in extremis, sauver sa place. Si cette formation a fortement...
Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Comme chaque saison, les compteurs sont remis à zéro au moment de démarrer une nouvelle année, notamment dans le royaume du sprint. Mais qui sera le nouveau roi de la spécialité ? Chaque sprinteur du peloton a sa carte à jouer.

Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe

Ses plus

Un finisseur impressionnant quand il arrive à prendre sa vitesse maximale, il est difficile à rattraper. Une fougue et une insouciance encore intacte. Une lecture de la course qui lui permet d’éviter souvent les pièges.

Ses moins

Son impatience à faire la différence l’a souvent privé de victoire.
Une équipe qui ne mise pas toujours sa stratégie pour lui. Il est désormais un coureur surveillé. Il a perdu l’effet de surprise de ses débuts.

Sam Bennett Deceuninck-Quick Step

Ses plus

Il a la confiance de son équipe et de ses coéquipiers. Il veut confirmer en 2021 sa bonne année 2020. L’Irlandais doute rarement de ses capacités à battre les autres sprinteurs. Une puissance impressionnante qui lui permet de prendre rapidement le meilleur sur la concurrence.

Ses moins

Il fait souvent la différence de peu et cela peut lui jouer des tours.
Une condition à parfaire pour s’éviter de traîner en queue de peloton quand la route s’élève. Une équipe avec beaucoup de coureurs capables de jouer la gagne.

Rudy Barbier Israel Start-Up Nation

Ses plus

Il n’a pas de pression et peut jouer sa carte souvent, il a la confiance de son équipe et veut maintenant passer un cap en 2021.

Il ne doute pas et arrive toujours à prendre les bonnes roues pour se faufiler.

Ses moins

Il lui manque un coup de pédale supplémentaire pour s’inviter parmi les meilleurs. Il doit réussir une victoire marquante à 28 ans. Une équipe qui ne mise pas toujours sur les sprints pour gagner.

Nacer Bouhanni Arkéa Samsic

Ses plus

Il ne lâche pas ses efforts et tente toujours de faire la différence. Nacer Bouhanni sort d’une année convaincante qui devrait lui permettre de s’inviter sur le Tour en 2021. Il a un bon sens tactique qui lui permet d’accrocher les bonnes roues.

Ses moins

Il n’a pas forcément une équipe capable de lui préparer le terrain et il n’a plus les jambes de ses premières années. Il manque de puissance à certains moments pour faire la différence.

Bryan Coquard B&B Hotels

Ses plus

Il a l’un des meilleurs jumps du peloton qui lui a déjà permis de faire la différence sur les arrivées en faux plat.
Un gabarit atypique qui lui permet de trouver toujours l’ouverture sur la ligne d’arrivée. Une volonté hors norme.

Ses moins

Un manque de puissance face aux grosses jambes du peloton. L’absence de référence sur les grandes courses. Il doit maintenant franchir un cap pour prouver tout son talent.

Arnaud Démare Groupama-FDJ

Ses plus

Une science de la course impressionnante. Un mental qui lui a déjà offert de beaux succès. Il ne lâche rien. Une équipe et des coéquipiers à son service. Le meilleur train du peloton.

Ses moins

Dans un mauvais jour, il est vite en retrait. Il aura la pancarte cette année après avoir réussi un Giro exceptionnel. Une équipe qui ne devrait pas se focaliser sur lui.

Caleb Ewan Lotto-Soudal

Ses plus

Un gabarit qui lui permet de trouver les meilleures trajectoires à pleine vitesse. Malgré sa jeunesse, l’Australien possède déjà une grande expérience. Il a une équipe entière à son service.

Ses moins

Il manque de puissance face aux gros gabarits à certains moments. Il n’a pas toujours eu la fraicheur physique pour répéter les efforts à haut intensité, désormais il est très surveillé par la concurrence.

Fernando Gaviria UAE-Team Emirates

Ses plus

La puissance est son principal atout pour aller chercher les victoires. Il est capable de partir de loin. Il sait toujours arriver de nulle part pour s’inviter parmi les meilleurs. Un capital confiance toujours au top malgré des passages à vide.

Ses moins

Il n’a pas toujours eu une équipe capable de l’emmener dans les meilleures conditions. La Covid l’a pas mal bousculé physiquement. Il doit encore récupérer. Son manque de calme dans certaines situations qui le voient forcer un peu trop.

Dylan Groenewegen Jumbo-Visma

Ses plus

Une insouciance à la limite de la folie qui lui a permis de gagner de belles courses. Un talent rare qui lui a permis de dominer les meilleurs sprinteurs du peloton. Une équipe qui sait se mettre à son service pour l’emmener sur la ligne d’arrivée.

Ses moins

Son accident avec Fabio Jakobsen sera-t-il digéré ? Coupable, il ne débutera sa saison qu’en mai. Sa mauvaise réputation. Les autres coureurs ne lui feront pas de cadeaux. Un sprint toujours à la limite.

Alexander Kristoff UAE-Team Emirates

Ses plus

Une expérience qui lui a permis de remporter de belles courses et de belles étapes. Une science de la course qui lui permet de s’inviter toujours aux meilleures positions. Un calme qui lui a déjà permis de sortir de mauvaises situations.

Ses moins

Les jambes sont moins rapides qu’avant. Une équipe qui n’a pas toujours misé sur lui. Il doit toujours prouver malgré un palmarès déjà impressionnant.

Giacomo Nizzolo Qhubeka Assos

Ses plus

Il est souvent placé dans les sprints et sait prendre les bonnes trajectoires.
Et il a l’expérience de ses nombreuses années dans le peloton. De plus, il est capable de suivre les meilleurs quand il est en forme.

Ses moins

Le manque de référence au niveau mondial pour le champion d’Europe.
Il n’a pas toujours eu de réussite avec de belles places d’honneur. Il n’aura pas une équipe capable de l’installer dans les meilleures conditions pour jouer la gagne.

Mads Pedersen Trek-Segafredo

Ses plus

Il prend de plus en plus confiance en ses capacités pour réussir de grandes choses. Il est capable de prendre les meilleures roues pour s’offrir de belles victoires. Une intelligence tactique qui lui fait être dans les bons coups.

Ses moins

Son équipe n’est pas forcément la meilleure pour lui préparer les sprints.
Malgré son titre de champion du monde remporté en 2019, il n’a pas eu la reconnaissance qu’il méritait. Il doit passer un cap en 2021.

Peter Sagan Bora-Hansgrohe

Ses plus

Une science de la course impressionnante qui lui permet d’être toujours dans les bons coups. Un punch et une activité qui font de lui un coureur capable de s’inviter parmi les meilleurs sprinteurs. Sa soif de victoires toujours intacte malgré les années.

Ses moins

Face aux spécialistes, il manque un brin de vitesse dans la finition.
Il est désormais très surveillé. Les années se font présentes et Sagan n’a plus ses jambes de 20 ans.

Matteo Trentin Uae-Team Emirates

Ses plus

Une puissance impressionnante au moment de faire la différence et une envie de toujours réussir. Une expérience au-dessus de la moyenne dans les emballages finaux.

Ses moins

Il reste sur une année décevante sans victoire. Il arrive dans une équipe où il devra faire ses preuves. Peut-il encore rivaliser avec la nouvelle génération ?

Ne manquez pas Cyclisme magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

Elia Viviani Cofidis

Ses plus

Il est un véritable finisseur capable d’imprimer un tempo incroyable qui fait lâcher les autres. Il arrive toujours à bien se placer pour jouer la gagne. Enfin,iIl possède une équipe à son service et des coureurs qui le connaissent par cœur.

Ses moins

Sa dernière saison sans victoire le fera-t-il douter ? À 32 ans, il devra montrer qu’il est encore capable de jouer les premiers rôles. Il aura la pression.

Verdict

Le titre de meilleur sprinteur devrait encore se jouer entre Sam Bennett, Pascal Ackermann et Arnaud Démare en 2021. Même si, derrière, Caleb Ewan et Peter Sagan sont toujours à l’affût. Elia Viviani ne pourra pas faire pire… Il voudra prendre sa revanche. Pour les autres Français, Bouhanni, Barbier et Coquard, il faudra se montrer à la hauteur. Reste l’inconnu autour de Dylan Groenewegen.

Il devra se montrer fort pour tourner la page sur ce terrible épisode avec Fabio Jakobsen. Ce dernier pourrait aussi jouer les surprises en revenant à son meilleur niveau. Et certaines révélations ne sont pas à écarter comme le Belge Tim Merlier (Alpecin-Fenix), Alvaro José Hodeg (Deceuninck-Quick Step), Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) ou encore Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) voire Clément Venturini (AG2R Citroën). Sans oublier les coureurs tout terrain que sont Mathieu Van der Poel ou Wout Van Aert qui pourraient aussi venir troubler les débats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

ut risus ut elit. ultricies at id