mardi 27 septembre 2022

Qui suivre en Ligue 1 ? 20 clubs, 20 joueurs à la loupe (part.3) : Volland et Hakimi, le feu dans les jambes ?

À lire

Alors que la saison de Ligue 1 reprend début août, Le Quotidien du Sport a choisi un joueur par club à suivre un peu plus que les autres. La suite de notre classement des joueurs à suivre

AS Monaco : Kévin Volland, duo de feu avec Ben Yedder ?

Le Monégasque arrivé la saison dernière s’est déjà habitué à la première division française.Auteur de 16 buts en 35 matches, en terminant 4ème du classement des buteurs, nul doute que l’Allemand a l’espoir d’accrocher une place sur le podium. Son duo avec Ben Yedder a fonctionné à merveille permettant même à l’Allemand de gagner sa place en sélection pour l’Euro.

Montpellier : Léo Leroy sur les traces de papa ?

Après deux ans et 57 matches avec Châteauroux, Léo Leroy file à Montpellier. Le fils de Jérôme Leroy aura à cœur de faire aussi bien que son père, passé au PSG et à l’OM notamment. Il arrive dans un effectif où il essayera de gagner sa place petit à petit.

Nantes : Alban Lafont, la dernière muraille nantaise ?

Alban Lafont, le gardien de but de 22 ans, va aider sa nouvelle équipe, qui l’a rejoint officiellement cette saison (moyennant un transfert de 7 M€après deux saisons de prêt), à se maintenir. Plein d’expérience et d’envie, le joueur de l’équipe de France Espoirs aura du temps pour montrer tout son talent sur les terrains de Ligue 1.

Nice : Kasper Dolberg, avec Galtier nouveau challenge

Auteur d’un Euro convaincant avec le Danemark (demi- finaliste), Kasper Dolberg espère continuer sur cette lancée la saison prochaine lui qui reste sur un exercice 2020/2021 décevant avec les Aiglons. En 28 matches toutes compétitions confondues, le Danois a inscrit 6 buts et délivré 2 passes décisives.

Paris SG : Acharf Hakimi, tout pour être grand

Après trois années passées du côté du Real Madrid, le joueur marocain s’est relancé avec le Borussia Dortmund. Cette année, c’est du côté de l’Inter Milan qu’il a brillé dans un système qui lui convenait parfaitement. Il arrive à Paris à un poste où les joueurs défilent et les déceptions s’enchaînent. Longtemps pointé du doigt comme le point faible du PSG, les latéraux seront donc bien occupées avec Bernat d’un côté et Hakimi de l’autre. Surtout que le PSG n’a pas hésité à casser sa tirelire (60 millions d’euros, 5ème joueur le plus cher de l’histoire du PSG) pour recruter, pour cinq ans, l’international marocain.

Volland, Hakimi, Monaco, Paris, à retrouver dans votre nouveau numéro.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi