mardi 11 mai 2021

Rayan Cherki, le gamin qui a tout changé !

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

17 ans. C’est un gamin de 17 ans qui vient de changer le destin de la Ligue 1. Depuis hier soir et le but de Ryan Cherki, on ne suivra pas les trois dernières journées de Ligue 1 de la même façon.

Après l’OL dimanche dernière au soir d’une cruelle défaite contre Lille (après avoir mené 2-0), c’est Monaco qui quitte la lutte pour le titre de champion de France. Il reste Lille et le PSG pour les première et deuxième places, alors que Monaco et Lyon vont se battre pour le podium.

En trente-deux apparitions en Ligue 1 depuis le début de sa carrière précoce (il a fait ses débuts en Ligue 1 à l’âge de 16 ans et 62 jours), le joueur né dans le troisième arrondissement de Lyon n’avait encore jamais marqué. Jusqu’à aujourd’hui, son heure de gloire remontait au 18 janvier de l’année dernière en Coupe de France. Titulaire en 16ème de finale contre Nantes, il inscrit un doublé en dix minutes, réussit deux passes décisives et provoque un penalty (victoire 4-3 de l’OL).

« Je donne de la force à ceux qui n’en ont pas »

Fin décembre, dans un entretien accordé à Julien Huët pour Le Foot Lyon et Le Quotidien du Sport, il citait un de ses objectifs : « Je donne de la force à ceux qui n’en ont pas ».

Fan de Cristiano Ronaldo, il révèle dans cet entretien que son rêve est de marquer un but à la dernière minute en finale de la Coupe du Monde. Hier à Monaco, il s’en est un peu approché en marquant le but de la victoire de l’OL à la 89ème minute, une petite minute après son entrée en jeu. Au micro de Canal+, le jeune joueur ne cachait pas sa joie. « Je suis heureux, j’espère qu’il y en aura plein d’autres. Je remercie avant tout mon équipe d’avoir fait les efforts pour qu’on puisse gagner. Il reste trois matches, trois finales, on va prendre un maximum de points et on fera les comptes à la fin de la saison ».

Car si son but replace l’OL dans la course au podium tout en privant les Monégasques du titre, ce sont toujours leurs hôtes de dimanche qui occupent la troisième place, un petit point devant. Il reste donc trois matchs aux Gones pour combler leur retard, dont deux à domicile (contre Lorient et Nice) et un à Nîmes. Pendant ce temps-là, les Monégasques iront à Reims et Lens, avec la réception de Rennes entre les deux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img